COILGUNS et ABRAHAM, au niveau du son c’est ça.

Genèse

Août 2013: alors que Luc Hess et Jona Nido se trouvent en tournée au Mexique avec leur ex-formation (The Ocean Collective), les deux membres de COILGUNS se voient offrir deux jours au studio D-BRICK PRODUCTIONS à Mexico City. Les deux musiciens écrivent et enregistrent deux titres durant cette session. Habitués à collaborer avec différents artistes et groupes – et aussi parce que sortir des disques avec les copains c’est beaucoup plus rigolo – les Chaux-de-Fonniers approchent les Lausannois d’ABRAHAM afin de savoir si ces derniers seraient intéressés à ajouter une couche de poils et éventuellement une oeuvre funeste sur un disque partagé entre les deux combos suisses. Vu le résultat des soirées déjà passées ensemble et le niveau d’intimité atteint, ABRAHAM n’a pas hésité à accepter la collaboration.

Puisque vous êtes des sales punks et faites tout vous-mêmes pourquoi devrait-on vous soutenir?

Bon, déjà soyons clairs; c’est pas vraiment que tu nous soutiens, tu achètes juste ta copie CD ou vinyle un peu plus vite que d’habitude. En effet, la majeure partie des étapes ont été gérées de manière autonome (réalisation de l’artwork, enregistrement, promotion, sortie du disque sur le label HUMMUS RECORDS monté par les membres de COILGUNS) et surtout car nous avons la chance d’être entourés de gens professionnels qui acceptent bien souvent de nous aider alors qu’on n’a pas un rond à leur filer (ou pas beaucoup).

Pour le pressage, bon ben, on n’a pas vraiment de potes qui possèdent une boîte de pressage donc là on n’a pas le choix et afin de proposer un objet sexy, on doit payer plein prix. Donc cela ajouté aux frais de production du disque (enregistrement, mix, mastering, graphisme, etc…) ça fait des sommes considérables que des groupes aussi radiophoniques que les nôtres préfèrent investir dans des tour-bus douteux et du diesel polonais pas cher afin de partager notre passion de l’occulte avec nos (tellement nombreux) fans à travers le monde.

Picture 2d6b6c5a 453e 4b99 8201 65ae85c6e166 Picture 10eede73 9a81 4009 86e3 2acc834eb168 Picture b4a4aa4a f533 4a53 b9d3 321f45b2c927 Picture f713c97f a3e3 40f3 9216 6fb54cc98fb8 Picture 853db7a5 a859 4587 a432 59793ffe9267 Picture 79da7f50 be21 4494 a780 de4d01e4032a Picture afc3f052 be7f 48a8 b106 aa71c656381d Picture d0150a06 a49e 49ad beef c817e8a03c1c Picture 4cbd2737 7712 422e be02 8e84da2a3d20 Picture 72a2e50b 0281 4b48 9cf9 b4b5de493c9c Picture 6983e729 e283 4de2 a703 c33bf574d991 Picture a3f3d5b4 2916 405c abb0 6ecbbbeb01cc Picture 8d2cf98e f611 41bd 8e4b 78d076339659

Quoi d’autre?

Ce pressage verra pour la première fois du son d’ABRAHAM pressé sur vinyle. Les Lausannois ont effectivement déjà sorti deux albums (AN EYE ON THE UNIVERSE, et plus récemment THE SERPENT, THE PROPHET AND THE WHORE) sur le prestigieux label berlinois PELAGIC RECORDS, mais ces disques n’ont vu le jour que sous la forme de CD.

Pour COILGUNS, habitués des vinyles et autres versions CD faites main, la sortie de ce disque en septembre ne sera qu’une excuse douteuse supplémentaire pour partir sur la route pendant plus de sept semaines à travers l’Europe. Le rendez-vous est pris puisque le groupe a déjà confirmé sa participation à l’INCUBATE FESTIVAL (21 septembre) à Tilburg aux Pays-Bas ainsi qu’à un concert événement (18 octobre) au célèbre UNDERWORLD de Camden en plein centre de Londres.

A noter également la participation de PETE ADAMS du célèbre groupe de heavy rock de Savannah (USA) BARONESS sur un des titres de COILGUNS.