Picture d84dd348 69cd 4e61 806a 4e5eacfde143

Un crime sans limites, sans risques, sans barrières…

Personne ne vous protège des arnaqueurs sur les plateformes de petites annonces. Quand vous tombez dans le piège vous êtes le seul à subir les conséquences.

Pourquoi les arnaqueurs ne sont-ils pas en prison?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les arnaqueurs sont «intouchables».

Légalement parlant, il y a plusieurs formes de fraude, c’est-à-dire qu’une loi n’interdit pas toutes les fraudes. Cela veut dire pour vous, en tant que victime potentielle, la chose suivante:

En cas d’escroquerie, vous ne serez probablement pas en mesure de déposer une plainte pénale contre l’escroc à la police, puisque pour être vu en tant que victime face au droit pénal, vous, ainsi que l’escroc, devriez répondre à certains critères. Il suffit qu’un seul de ces critères ne soit pas rempli pour que la police refuse de prendre votre plainte (https://bit.ly/2Hyvn3o; https://bit.ly/2r6J5An).

Dans le cas d’une procédure judiciaire, les arnaqueurs peuvent éviter ou réduire leur peine de prison si leurs avocats arrivent à prouver que vous avez été naïf, que vous n’avez pas fait attention et que vous avez été négligent ou même que vous ne vous soyez pas assez informé à propos des techniques d’arnaque.

Les arnaqueurs qui se trouvent en Suisse peuvent facilement éviter tout désagrément s’ils n’ont pas auparavant violé d’autres lois (surtout la Loi contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme). Par exemple:

https://bit.ly/2HxX0te (11.08.2017);

http://bit.ly/2Fp9bTz (06.02.2018).

Ces deux arnaqueuses ont été condamnées seulement pour le blanchiment d’argent, puisqu’elles ont transférées l’argent volé à travers une banque au Bénin. Elles ont pu continuer avec les arnaques sans aucun problème si seulement elles avaient pensé à utiliser un autres moyen de transfert d’argent (Bitcoin par exemple).

D’un autre côté, comme vous pouvez le voir dans les exemples, en payant directement sur le compte de l’annonceur dans les banques en Suisse vous n’êtes pas à l’abri des arnaques.

Certaines formes d’escroquerie sont interdites par la Loi de la concurrence déloyale que la police enquête après la porte d’une plainte (https://bit.ly/2JBNeTD; https://bit.ly/2jchRE2, p.13).

Pour toute autre arnaque vous êtes chargé de prouver vous-même, lors d’un procès civil, qu’il s’agit d’une escroquerie illégale.

La police conseille, dans les deux cas: «Ces procédures sont toutefois longues et coûteuses et ne valent généralement pas la peine en regard du montant dû aux malfrats». (source: https://bit.ly/2r98acO)

D’un autre côté, la Loi Suisse n’oblige pas la prévention des arnaques aux plateformes, ne les oblige pas à rapporter les cas d’arnaques à la police, de rembourser leurs utilisateurs ou même de vérifier leur identité.

Techniquement parlant, grâce à l’abus et en combinant plusieurs services internet gratuits, n’importe qui peut construire un piège sur les plateformes de petites annonces de manière facile, rapide et anonyme.

Pour vous montrer à quel point c’est facile d’éviter les systèmes de sécurité des sites et de tromper les utilisateurs, nous allons vous donner les exemples suivants:

N’importe qui peut créer une fausse identité en seulement un clic (exemple: https://bit.ly/2JBpMpo), s’inscrire sur n’importe quel site de petites annonces, confirmer son identité par SMS (exemple: https://bit.ly/2rb1w6e) ou par une adresse e-mail ultra anonyme (exemple: https://bit.ly/2KnShYT) et commencer à arnaquer les utilisateurs.

Un autre exemple est l’arnaque à partir de numéros surtaxés et de spoofing. Les escrocs laissent souvent leur numéro surtaxé sur leur fausse annonce ou contactent d’autres utilisateurs qui ont laissé leur numéro de téléphone. Dans les deux cas, l’opérateur va charger l’appel à la victime et ça va la coûter très cher.

De nos jours, beaucoup de personnes ont déjà entendu parler de ce genre d’arnaque. C’est pour ça que les escrocs utilisent des sites qui cachent leur vrai numéro de téléphone en usurpant un numéro de téléphone local. Ce site par exemple, vous permet de choisir vous-même quel numéro de téléphone va s’afficher sur l’écran de la personne que vous voulez appeler: https://bit.ly/2JBqh2K. La police est très souvent victime de spoofing: http://bit.ly/2jc1EP4.

Troisième exemple:

Peu importe s’il s’agit d’un annonceur ou d’un acheteur, chacun doit donner ses informations personnelles à toute personne intéressée sur toutes les plateformes. Il est évident que ces informations peuvent être volées et même peut-être combinées avec d’autres informations personnelle prises sur les réseaux sociaux afin de créer le piège parfait.

Quand un escroc possède vos informations personnelles, il peut perfectionner n’importe quelle arnaque en la personnalisant. Un bon exemple: se faire arnaquer avec une fausse facture de votre fournisseur d’accès Internet (en anglais ISP).

Quatrième exemple:

L’envoi d’un code de vérification par courrier à votre adresse n’est pas une mesure de protection efficace contre les arnaques. Les escrocs se servent du phishing pour voler les codes d’accès des profils déjà vérifiés. Il y a des applications qui permettent de créer gratuitement des «phishing pages» de manière anonyme et automatique de n’importe quel site.

Picture b57a39d8 7799 45b0 9774 c6a41f1c437aPicture 7cf57fcc aeaa 491f 9f24 49f445e02a79Picture 75e72381 a216 4826 85be 9ca618ef2c54Picture 18783034 89fd 4b12 9699 b0ece022d0e5Picture 2f09c316 8b67 4f43 a278 d56b3b4a09cf

Conclusion

Les plateformes de petites annonces n’ont aucun mécanisme de protection efficace. La police ne peut pas identifier les escrocs puisqu’ils sont anonymes.

Le plus grand problème c’est quand les arnaqueurs travaillent depuis l’étranger parce que la police ne peut vraiment rien leur faire. Comme les enquêtes par la police internationale sont compliquées et coûtent beaucoup d’argent, les arnaqueurs des petites annonces ne risquent rien surtout puisqu’ils causent moins de dommage par rapport à d’autres cyber escroqueries.

Dans ce genre de circonstance, personne ne veut lancer des procédures judiciaires et des enquêtes de police longues et coûteuses s’il s’agit d’une somme de moins de CHF 500.-, ce que les escrocs savent très bien. C’est pourquoi les statistiques officielles sur les fraudes par les petites annonces n’existent presque pas.

Dans tous les cas, une fois que vous avez payé - vous ne reverrez plus jamais cet argent! Notre but est de changer cela.

Picture 8ceca427 dfc0 47ec 907f 21c2ffc98879Picture e593f005 69c2 4dda 9181 ae20f406a17ePicture c472bd6c 9e53 4692 93d1 e84d188e2a47

Notre solution- Daysman

Nous souhaitons créer un service d’intermédiaire en ligne qui va fonctionner de manière suivante:

  1. Après s’être inscrit et après que leur identité ait été vérifiée, les utilisateurs doivent choisir avant toute transaction un modèle de résolution de problèmes éventuels;
  2. Quand l’acheteur décide d’acheter un objet, il paye la somme prévue sur notre compte bancaire;
  3. Nous vérifions ensuite le paiement et nous garantissons à l’annonceur le transfert de l’argent, deux jours après la livraison de l’objet en question, afin que l’acheteur puisse avoir assez de temps pour signaler les éventuels dysfonctionnements, les dommages ou d’autres problèmes;
  4. En cas de problème avec la chose achetée, l’argent sera bloqué et on agira par rapport aux modèle de résolution de problèmes éventuels.

De cette manière, les deux parties seront protégées des arnaques.

Pourquoi notre projet est-il différent des autres?

Notre projet est unique puisqu’il est le seul à protéger des escrocs les utilisateurs de toutes les plateformes de petites annonces, d’une manière simple et efficace, en donnant ainsi une solution au problème global d’escroqueries sur les petites annonces.

Australie est le seul état qui conserve des statistiques précises au sujet des arnaques vie petites annonces: http://bit.ly/2jiLK5L.

Est-ce que Daysman est une copie des sites comme Paypal ou d’autres?

Le but de Paypal et des services similaires sont les transactions en ligne. Notre but à nous est d’empêcher les arnaques sur toutes les plateformes en jouant le rôle de médiateur entre l’acheteur et le vendeur, afin que l’échange d’argent pour l’objet déterminé se fasse sans aucun problème.

C’est pour cela que le projet porte le nom Daysman, qui est un mot archaïque anglais qui veut dire «un médiateur» ou «un arbitre».

Daysman sera un escrow service pour tous les utilisateurs de petites annonces.

Pourquoi est-il important que notre projet se réalise?

La prévention est la plus importante, et notre solution au problème d’escroqueries est préventive. Elle vous permet d’acheter, de vendre, d’échanger, de louer ou de payer en avance sur toutes les plateformes sans avoir peur d’être trompé ou piégé et sans subir des conséquences négatives.

Pourquoi vous devriez soutenir financièrement notre projet?

En contribuant à notre campagne, vous ne serez plus jamais une victime potentielle des enfants de cybercafés ou des cybercriminels organisés. Vous ferez partie de la solution d’un problème au niveau global et vous pourrez participer à la réalisation du premier projet de ce type dans le monde.

Vos dilemmes constants - tels que «est-ce que cette annonce est un piège?» ou «est-ce que cet annonceur ou cet acheteur est un escroc?» ou bien «est-ce que je dois d’abord envoyer ou recevoir de l’argent» - disparaîtront dès la réalisation de ce projet. De plus, on va vous créer un profil spécial afin que chacun puisse reconnaître votre rôle dans la réalisation du projet.

Sur quoi va-t-on dépenser l’argent récolté?

Notre plan de réalisation se compose de deux étapes: l’étape juridique et l’étape technique. Grâce à votre contribution on pourra réaliser l’étape juridique du projet qui est:

1) La création de l’entreprise

L’entreprise sera créée en coopération avec l’Institut pour Jeunes Entreprise (www.ifj.ch) ce qui va permettre d’avoir une inscription au registre du commerce et un conseiller professionnel gratuit.

2) L’embauche de juristes

Cela inclut le conseil professionnel ainsi que la rédaction de documents juridiques (comme par exemple la Condition générale d’utilisation, la Déclaration de confidentialité, etc…).

3) Dépôt de la demande d’autorisation auprès de la FINMA (L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers)

Elle sera réalisée avec la coopération de IFJ. Il est important de préciser que l’on répond à tous les critères.

La seconde étape du projet sera réalisée tout de suite après la fin de la réalisation de la première.

A combien sont estimés les coûts de la réalisation?

Les coûts de la réalisation de la première étape sont de CHF 3’340.-, y compris la commission du site wemakeit.ch qui monte à 10% (CHF 334.-).

Qu’est-ce qu’on va faire si on récolte plus d’argent que prévu?

On va commencer avec la réalisation de la seconde étape qui est la plus importante pour notre projet. C’est pourquoi on va coopérer avec des développeurs web professionnels pour pouvoir créer un site qui est user-friendly, avec une cyberprotection de trois niveaux afin d’éviter le vol des données personnelles des utilisateurs. La plupart de l’argent sera dépensé durant cette phase-là du projet.

Si on récolte moins d’argent que prévu - on n’abandonne pas!

Si on récolte au moins CHF 3’300.-, on va commencer par réaliser la première étape du projet. Dans tous les cas, on n’abandonnera pas la réalisation du projet.

La perspective de développement

Comme nous l’avons déjà expliqué, chaque plateforme de petites annonces au monde se trouve face au problème d’arnaques et notre solution permet de protéger tous les utilisateurs de toutes les plateformes d’une manière simple et efficace.

Grâce à SEPA, on peut agrandir la portée de nos services sur 33 autres états simplement en ouvrant un compte commercial en EUR et en embauchant des administrateurs et des opérateurs supplémentaires.

Partagez votre expérience avec nous

En nous laissant des commentaires, vous pouvez partager avec nous votre expérience avec les plateformes de petites annonces. Avez-vous déjà été victime d’arnaque? Nous somme intéressés par votre opinion, vos critiques et vos suggestions.

A propos de nous

Nous somme des utilisateurs des sites de petites annonces et nous somme tout le temps les cibles des arnaqueurs. Après que l’un d’entre nous a réussi à révéler au dernier moment une arnaque qui était très bien conçue, en reconnaissant une adresse de livraison précédemment utilisée par les escrocs, on a décidé de trouver une solution efficace contre les arnaques.

Afin de protéger notre projet des cyber-escrocs professionnels, nous ne pouvons pas révéler publiquement notre identité ou d’autres informations délicates liées au projet.

Nous vous rappelons de la règle du site wemakeit.ch selon laquelle seulement les auteurs dont l’identité a été vérifiée peuvent lancer leurs projets. Merci pour votre compréhension.

Changeons le monde des petites annonces ensemble!


Remarques:

  • Soyez prudent si quelqu’un se présente au nom de Daysman. Contactez-nous directement via le formulaire de contact «Envoi du message»;
  • Le texte peut comporter des erreurs;
  • Le projet peut subir des changements;
  • Il est important de noter que les sites indiqués dans le texte sont aussi victimes d’utilisation abusives par des escrocs;
  • Les contreparties seront achetées et délivrées dans le plus court délai possible aux contributeurs après la récolte des fonds de la part de wemakeit.ch. Livraison uniquement en Suisse et au Liechtenstein;
  • Si les contributeurs ne choisissent pas la couleur ou d’autres détails, nous choisirons à leur place. Aucun retour, échange ou remboursement ne sera accepté;
  • Si jamais les contreparties mentionnées ne peuvent être obtenues comme prévu, elles seront remplacées par d’autres contreparties adéquates.