Ces enfants ont besoin de nous

Depuis que la pandémie de coronavirus a frappé de plein fouet les quartiers pauvres des grandes villes turques, nous en Suisse recevons quotidiennement des demandes d’aide. Nous avons donc élaboré un petit paquet que nous pouvons mettre en œuvre immédiatement avec le personnel de la Fondation Basak Istanbul.

Picture ea0b8819 f8ad 4205 a106 32a2900f7361Picture 035b0538 4642 44b5 a3a2 72e105a5db3fPicture 3d88fbeb 4958 4895 beea 4656b96b514ePicture 80cfa79e 487f 4a59 95b4 eb821d2e71b5Picture 8be4a6d5 9286 470c afc3 6171e2592c4b

Ce que notre projet a de particulier

Nous voulons aider et comptons sur votre soutien. Notre projet est destiné aux enfants et aux jeunes de familles pauvres qui depuis plus de deux mois ne peuvent quitter la maison à cause de Covid-19. Les familles sont trop pauvres pour fournir aux enfants des ordinateurs ou des tablettes et l’accès Internet leur permettant de participer à l’enseignement à distance public, déjà minimal. De cette façon, les enfants perdent le contact avec le programme scolaire et se replient sur eux-mêmes. Pourront-ils un jour retourner à l’école, jouer dehors et rencontrer leurs amis ? Comme les parents souffrent également des effets de la pandémie - perte de leur emploi déjà précaire et difficulté à nourrir la famille - des conflits éclatent souvent dans les logements familiaux généralement exigus et surpeuplées, ce qui conduit, dans de nombreux cas, à des agressions et à des mauvais traitements des enfants. Ces enfants ont besoin de protection, mettons-nous à leur côté.

Picture 2ef1c594 804f 4584 80de a8e885dcc957Picture 8629acdc 29ca 47f4 b236 955b9a937572Picture 9d155cb4 c0e6 44b6 bf44 ae0929804e4c

A quoi sert votre contribution

Notre projet prévoit la location de véhicules afin que les éducatrices bénévoles puissent se rendre au domicile des enfants et fournir :

  • des leçons préparées à l’avance, des fournitures scolaires, du matériel de bricolage et des livres adaptés à l’âge des enfants afin que ceux-ci aient des activités judicieuses.
  • de la nourriture. Nous savons que de nombreuses familles luttent pour leur survie.
  • des kits d’hygiène composés de produits pour l’hygiène personnelle et pour l’application des mesures de protection.

La visite sur place permet aux éducatrices professionnelles d’une part de maintenir un contact vital avec les enfants. D’autre part, elle offre la possibilité d’établir un dialogue avec la personne de référence, généralement la mère. Avec beaucoup de compréhension pour la condition particulière de cette dernière dans une situation aussi difficile, l’éducatrice aborde la détresse et la souffrance des enfants, le découragement des jeunes qui se replient de plus en plus sur eux-mêmes, et évoque avec elle des stratégies aptes à éviter les épisodes de violence domestique. Elle soutient les familles pour aider les enfants.

Picture 8f2b4894 e64b 4220 a33b 85c2fce4ef95Picture 355efc86 d9aa 4a1f 9fde 182fde028eb8Picture bca9d2be 09f6 4f86 bb08 2859043a4ada