Fil du projet

FAIR’ACT, ce sera une plateforme web entièrement dédiée à la mode responsable en Suisse romande. Parce que plein d’alternatives existent pour contrer la «fast fashion» : considérer les labels, les marques responsables et les magasins de vêtements de seconde main ou encore retourner chez la couturière du quartier.

Une plateforme qui réunit tout

Pas facile, aujourd’hui, d’être au courant du prochain vide-dressing, de trouver l’adresse d’un cordonnier près de chez soi, de connaître l’impact de son t-shirt sur l’environnement ou d’être certain que les couturières ont été payées convenablement.

Grâce au projet FAIR’ACT, ces informations seront plus accessibles parce que réunies sur une seule plateforme. Nous vous montrerons aussi qu’il existe plein de bonnes adresses, même en Suisse romande.

Et pourquoi ça ?

L’industrie de la mode fait partie des plus polluantes au monde ; il est grand temps que tout le monde le sache !

Notre consommation effrénée fait pression sur la planète : utilisation de substances chimiques toxiques, consommation d’eau, transport… Sans parler des conditions de travail des ouvriers de la mode.

Nous voulons donc placer les coulisses de cette industrie sur le devant de la scène tout en créant une vitrine des nombreuses alternatives existantes en Suisse romande.

Pourquoi soutenir le projet ?

Contribuer à notre projet, c’est rendre l’information plus accessible, encourager les boutiques et marques responsables, les artisans ou encore les événements de partage de vêtements. C’est faire prendre conscience des dérives de l’industrie de la mode, mais aussi du pouvoir que nous avons en décidant de consommer autrement.

Nous avons déjà réuni une partie de la somme nécessaire à la réalisation de notre projet en nous associant à des partenaires qui partagent nos valeurs : transparence, cohérence, éthique et traçabilité. Mais cela n’est pas encore suffisant pour lancer la plateforme web et assurer une communication sur toute l’année 2017.

Les contreparties

Agir de manière responsable, c’est s’informer sur la thématique, renoncer aux achats inutiles, offrir une seconde vie aux vêtements, favoriser les matières premières naturelles et biologiques et les articles issus de matières réutilisées.

Voici un aperçu de ce qu’il existe en Suisse romande pour une mode responsable.

Picture 43b47e52 954d 4455 9eba 0e5030bb4493Picture 176bd2bf fc6d 4565 be79 e76756f8e811Picture e1298a86 9c5a 48d5 99a8 d89f1486d1baPicture 422efb7a 2768 4048 bec6 0d1f6e0639c3Picture c56e5ea2 29d8 4e81 a36d 457b85a35f6cPicture 47864422 d0f1 4b2f a9d7 58169a28db6aPicture a42a8c61 47c7 474a 9bcf bb1e8b539143Picture 03577a9f 7103 4368 882d 668e6adb0f6ePicture 1fdb3360 78dc 4378 a25c b288da0a2dd1Picture 261049e3 2142 4c12 9e82 fb0b03efb229Picture de3fa75e 368a 4ac9 a383 34f69f9d8f4dPicture 9c0017d7 9d29 4010 9de8 063591c919c7Picture ce086bb7 ffec 4bad acc9 819cc3f3a3dbPicture a82b3d73 76fb 477f 9046 84a096029d72Picture a9545338 e2ad 4f42 b144 b12166c6d436Picture 9c0e4d49 a9b5 4538 a8aa 5ed57a752f16Picture 6e27c392 bfa2 43ae 810e 2fa3a357204aPicture 05a592c4 1def 4f38 8d84 18a026a6348ePicture 139b59e9 fc5d 486a ba42 a31ac5ba6eaePicture 9de4d697 c04e 4378 93ac d77bd53b4fc5

Et si on dépasse l’objectif ?

Avec plus d’argent, on fera plus de collaboration, plus d’événements, plus d’info. Nos idées sont infinies !