Fake, qu'est-ce que c'est?

Pendant un concours de « livecam », en direct, où le gagnant sera celui qui réunira le plus de spectateurs au terme d’un marathon de 24 heures, Romain, youtuber professionnel aux millions de fans, voit toute sa communauté l’abandonner au profit de Naomi, une jeune femme de 20 ans qui menace de se suicider en direct…

Picture a8547171 d6f3 4b15 978d 91a14ea0db57Picture 1982dd5b 89d6 4e2d af3d 5a0f65d2cf2aPicture d4f978be 465a 4883 ab29 d76fbeee1b34Picture aa4519b8 64ab 41bc b519 55c8656f3dc2Picture b82a5999 3391 4064 b67e 0daeb661bb43Picture ac7208ae 26e8 4b47 90d7 f0233ac9eab8

Le concept

Fake est un film qui se passe en temps réel. Il retrace la dernière heure d’un concours de « livers » sur internet, des gens comme vous et moi qui se mettent en scène devant leur webcam et qui se diffusent en direct devant des inconnus. Le but du concours: tenir 24h en live et passer la ligne d’arrivée avec un maximum de spectateurs. Ce qui laisse présager tous les excès…

Le scénario

L’histoire a nécessité un an de recherches et d’écriture. Basée sur des faits réels, Fake parle de notre rapport à l’écran, à la réalité et à la vision que beaucoup d’entre nous se font de la réussite. Ecrit comme un thriller, le film raconte la dernière heure d’un concours en temps réel, en crescendo, du point de vue de Romain… pour voir jusqu’où il sera capable d’aller et jusqu’où ce concours cruel emmènera chacun d’entre nous.

Le visuel

Fake est un huis clos. Et les références visuelles sont nombreuses dans ce domaine (Polanski, Cronenberg, Aronovsky)… tout en restant des références. En effet, la réalisation ne cherche aucunement à copier un style mais plutôt à trouver sa propre énergie visuelle basée sur les ressentis et les expériences de l’équipe image. Nous sommes actuellement en plein découpage de chaque scène et le but est vraiment d’apporter la vision/réalisation la plus juste de chaque noeud dramatique et confrontation émotionnelle.

Pourquoi nous avons besoin de vous...

Fake est un film conceptualisé et tourné par des professionnels. Toute l’équipe a cependant accepté de travailler gratuitement. L’unique moteur: la motivation liée au sujet, au scénario ainsi que la confiance que chacun se porte. Nous n’attendons plus qu’une seule chose maintenant : une aide financière pour loger et nourrir l’équipe de 12 personnes qui va travailler pendant 14 jours pour donner vie à ce huis clos dramatique et high-tech.

  • Loger 12 professionnels pendant 14 jours
  • Nourrir 12 professionnels pendant 14 jours
  • Aides aux déplacements de 12 professionnels pendant 14 jours
  • Défraiement et location du matériel pour 12 professionnels pendant 14 jours

Cet argent va nous servir d’appoint au reste du financement qui, lui, servira à louer le meilleur matériel technique (caméra, lumières et machinerie). Car malgré le micro-budget de ce projet, nous pensons tous vivement avoir les pleines capacités pour réaliser un film visuellement réussi et donner vie à cette histoire.

L’équipe principale de tournage

Le réalisateur

Anastase Liaros a réalisé 3 courts-métrages de fiction sélectionnés dans des festivals du monde entier et un moyen-métrage interactif horrifique qui a totalisé plus de 2 millions de spectateurs sur internet. A côté, il travaille à la télévision suisse comme réalisateur/journaliste depuis 15 ans.

Le chef opérateur

Tangi Zahn est photographe depuis 2006, chef-opérateur depuis 2011, et a participé à de nombreux films publicitaires et corporate ainsi qu’avec des chaînes de télévision : RTS, Arte, TV5 Monde. Aujourd’hui il s’oriente vers des projets de fiction et de documentaire.

L’ingénieur du son

Allan Mantilleri est le responsable audio d’une société de production basée à Genève. Il a des expériences approfondies en qualité d’ingénieur du son sur de nombreuses productions audiovisuelles (publicités, corporate, courts-métrages).

Le directeur artistique

Nicolas Meyer fabrique des images depuis son plus jeune âge, invente des personnages animés pour raconter ses histoires et explorer des univers farfelus. Du court-métrage au clip musical, en passant par le spot publicitaire, la web-série ou même la création théâtrale, Nicolas explore tous les styles et n’en renie aucun.

Le rôle de Romain

Guillaume Prin est un acteur/metteur en scène/écrivain suisse qui s’est formé au Conservatoire supérieur d’art dramatique de Genève. Il a joué dans plus de 40 spectacles en Suisse romande, en France et en Belgique, ainsi que dans une trentaine de films. Il a notamment tourné avec Claude Goretta, Francis Reusser et Alain Tanner.

Le rôle de Naomi

Isabela de Moraes Evangelista entre à la Manufacture en septembre 2015. Elle y terminera son Bachelor de comédienne en juillet 2018. Depuis 2011, elle joue dans plusieurs festivals, spectacles, films et performances.