Enregistrement de l'oeuvre intégral pour piano et violoncelle de Felix Mendelssohn et Fanny Hensel-Mendelssohn. Esther Walker, piano et Joël Marosi, violoncelle.

CHF 15’250

101% de CHF 15’000

"101 %"
Comment ça fonctionneä

Le principe du «tout ou rien» s’applique: l’argent ne sera reversé au projet qu’à condition d’avoir atteint ou dépassé l’objectif de financement.

10 contributeur*rices

Clôturé avec succès le 4.7.2019

Ce dont il s'agit

Felix Mendelssohn, fameux compositeur acclamé dans le monde entier déjà de son vivant, et sa soeur Fanny, restée longtemps dans l’ombre à cause de la société patriarcale du 19ème siècle, ont tous les deux écrit de magnifiques pièces pour piano et violoncelle. Enregistrer l’intégral de ces oeuvres et les publier sur un seul CD est un souhait de longue date de la pianiste Esther Walker et de Joël Marosi, premier violoncelle solo de l’Orchestre de Chambre de Lausanne.

Les deux musiciens sont liés par une amitié et un partenariat musical depuis plus de 35 ans. Et ceci n’a cessé de croître avec les années. Au niveau musical il y a entre eux une entente aveugle et une confiance inconditionnelle qu’on ne rencontre que très rarement dans une vie de musicien. Ils travaillent et jouent les pièces de Mendelssohn depuis 10 ans déjà. Après ce long processus de maturation, précieux et irremplaçable, le moment est venu pour enregistrer le tout sur CD.

La musique des Mendelssohns

La musique de Felix Mendelssohn touche notre âme à nous tous au plus profond. Elle donne force et énérgie, elle console, elle nous rend confiant. Toutes les pièces pour piano et violoncelle sont des chefs-d’oeuvre absolus, et la plupart d’entre elles font partie du répertoire standart des violoncellistes d’aujourd’hui : deux grandes sonates, profondes et très virtuoses, les divertissantes «variations concertantes», le beau «Lied ohne Worte» et l’émouvant «Albumblatt», pièce très brève, quasiment jamais jouée mais d’une perfection qui nous rappelle Bach.

Contrairement aux oeuvres pour violoncelle et piano de Felix, celles de Fanny sont - même parmi les violoncellistes - presque totalement inconnues et il n’en existe que très peu d’enregistrements. Comparées aux sonates de son frère, ce sont des pièces certes moins consistantes et moins élaborées. Mais comme toutes les oeuvres de Fanny, ce sont des pièces très poétiques, profondes et touchantes et elles méritent d’être jouées, écoutées et aimées. Un extrait d’une poésie de Karl Klingemann, vieil ami de la famille Mendelssohn, décrit particulièrement bien la musique de Fanny :

«Ecoute la musique de Fanny; Chaque diminuendo, chaque ritardando, chaque smorzando, profondément ressentis Aspirent à une douce nostalgie douloureuse…»

A quoi votre soutien va servir

Tout l’argent est utilisé pour l’enregistrement qui se déroulera sur 4 jours et la production du CD. Location de la salle, accordages du piano, ingénieur du son, postproduction. Lieu d’enregistrement est la légendaire «salle de musique» de La Chaux-de-Fonds, la maison de disque le label londonien «First Hand Records», l’ingénieur du son Frédéric Angleraux.