Ce dont il s'agit

Dans presque toutes les institutions politiques suisses, que ce soit notamment au Conseil national, au Conseil des États ou dans les parlements cantonaux, les femmes sont moins nombreuses que les hommes. Et ce, à un moment où d’importantes questions d’égalité sont à l’ordre du jour. 50 ans après l’introduction du droit de vote des femmes, il est grand temps de porter l’attention sur les problématiques d’égalité en politique – et c’est dans cette perspective que nous organisons une Session des femmes au Palais fédéral.

Les 29 et 30 octobre, 246 femmes* de toute la Suisse se réuniront dans la salle du Conseil national, discuteront de leurs revendications les plus urgentes et traiteront les propositions des commissions spécialement formées. Au terme de cette session, elles exposeront leurs demandes concrètes au Conseil fédéral et au Parlement. De façon démocratique, les participantes* seront élues à l’avance. Ainsi, la Session des femmes se rapprochera le plus possible d’une session parlementaire et les résultats devront être tout aussi contraignants!

Ce rassemblement de femmes* suisses a d’ailleurs une longue tradition: la première Session des femmes a eu lieu en 1991. Jusqu’en 1996, les associations des femmes organisaient régulièrement de grands congrès au cours desquels les femmes donnaient leurs mots d’ordre et exprimaient leurs besoins. Les sujets abordés autrefois n’étaient pas si différents de ceux d’aujourd’hui: l’égalité salariale entre les femmes et les hommes était déjà à l’ordre du jour à Genève en 1921.

Ce que mon projet a de spécial

Lors de la Session des femmes, les questions importantes de la politique d’égalité – telles que la conciliation entre travail et vie familiale, la violence envers les femmes, la pauvreté des femmes âgées, le travail de soins ou l’égalité sur le marché du travail – seront enfin traitées de manière ciblée.

Les revendications formulées par les femmes* lors de la session au Palais fédéral doivent servir de lignes directrices pour le futur de la politique en matière d’égalité en Suisse. Pour que ces demandes soient largement soutenues et démocratiquement pertinentes, les participantes* à la session doivent se présenter comme candidates et être élues dans leur région. À cette fin, nous avons lancé notre propre plateforme électorale. Toutes les conseillères aux États, nationales et des parlements cantonaux sont également invitées.

Content

A quoi votre soutien va servir

Jamais auparavant autant de femmes* ne s’étaient réunies au Conseil national. Jamais auparavant une session de deux jours n’avait été consacrée uniquement à l’égalité. Nous avons besoin de VOUS pour que cette action devienne réalité!

L’organisation d’une Session des femmes à un certain coût. Il nous manque au moins CHF 30 000 pour pouvoir organiser cet événement historique et poser les jalons de la politique d’égalité des prochaines années.

La Session des femmes est organisée par alliance F, l’organisation faîtière non partisane des associations féminines de Suisse, ainsi que par les Femmes Protestantes en Suisse (FPS), l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF), la faîtière des organisations féminines de bienfaisance (SGF), la Ligue suisse de femmes catholiques (LSFC) et la Commission fédérale pour les questions féminines (CFQf).