Brève description du projet

Prenez une règle et un plan de Genève. Tracez une ligne droite avec un stylo rouge. Maintenant, essayez de marcher sur votre ligne au milieu de la ville… Est-ce possible? Qui rencontre-t-on sur un tel parcours? Quels bâtiments, quelles histoires? Et si on essayait de matérialiser cette ligne?

A la manière d’un «Google Street View» réaliste et poétique, les photographies d’Alban Kakulya matérialisent la présence d’une ligne rouge traversant des immeubles, des places, des rues ou des sites naturels de Genève. En même temps, la ligne coupe des trajectoires individuelles et suscite des rencontres. L’exposition photographique présentera le résultat de ces interactions. Elle aura lieu à la fois en plein air (tout au long du parcours de la ligne) et dans le théâtre Saint-Gervais (durant le spectacle «La Ligne» que la Cie Kokodyniack tirera de cette expérience en mai 2017).

Picture fd8b6b91 4b98 40d6 9a05 b54915379be2Picture 83433a82 06c0 420c 80bf 6da74172a9bc

La naissance du projet: un spectacle au théâtre Saint-Gervais (Genève)

Nous sillonnons en ce moment même le canton de Genève dans le cadre du projet théâtral «La Ligne», qui prendra la forme d’un spectacle joué du 9 au 20 mai 2017 au théâtre Saint-Gervais. Notre démarche: nous servir d’une ligne droite – virtuelle – pour susciter des rencontres – réelles – et ramener ces témoignages au théâtre (donner à entendre et à voir «le bruissement d’une ville et de ses habitants»). Pour définir le tracé de notre ligne, nous avons prolongé la grande diagonale de Plainpalais. La trajectoire qui en résulte passe par le sommet du Salève et prend la tangente exacte du LHC (le Grand collisionneur de hardons du CERN), croisant son lot de lieux symboliques (les Grottes, les Forces motrices, l’aéroport, le quartier des Nations unies) et de quartiers résidentiels, de forêts, de skateparks… Un «carottage représentatif», comme disent les géologues.

Le tracé exact de la Ligne sur l’application Tour Builder.

Content

L’exposition photographique

Voilà notre mode opératoire: après avoir sélectionné un certain nombre de lieux traversés par la Ligne, nous tendons un ruban rouge de 50 mètres dans ces lieux (matérialisant le passage de La ligne avec une précision de quelques centimètre). Puis le photographe Alban Kakulya réalise des clichés sur lesquels cette ligne rouge apparaît, miraculeusement, au milieu de la ville et de ses habitants.

La localisation des photographies (Genève)

La Ligne traverse des lieux publics et privés, symboliques ou méconnus de Genève. Voilà une liste des endroits dans lesquels nous voulons tendre notre ruban de satin rouge pour le photographier:

Nous comptons aussi obtenir les autorisations pour installer la Ligne dans les institutions suivantes: la «soucoupe volante» du Centre médico-chirurgical de Cornavin, l’ONUSIDA, le Bureau international du travail, l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, l’Ambassade de la République de Djibouti ou encore la Mission permanente de Corée du Sud à Genève.

À chacune de ces étape, nous rencontrons des gens (habitants, travailleurs, employés, curieux…) qui nous racontent leurs histoires. L’exposition tient compte de ces rencontres et joue le rôle de véritable «fil rouge» dans la construction d’un grand récit: l’histoire d’une ville et de ses habitants.

Picture b83bc5f1 6db5 447a 9f6e 7f721cc4f39dPicture de7fee95 90c4 4efd acd8 67f4a5833a23Picture 14a477dd 0b5e 46ca 8402 73d844a573ccPicture 5d28be62 00cd 4c07 a4c5 dbc948656ebe

L’accrochage

Les photos feront l’objet d’un accrochage dans les murs du théâtre Saint-Gervais pendant la durée du spectacle «La Ligne» (9-20 mai 2017). Nous souhaitons également présenter les photos en plein air sur les lieux mêmes où elles ont été prises. Ces photos au format géant contiendront un fragment (sous forme de texte) de l’histoire racontée par les personnes rencontrées en marge de la prise de vue. Les 11 communes françaises et suisses que la Ligne traverse ont été ou vont être contactées dans ce sens. L’exposition complète pourrait aussi voyager dans d’autres lieux.

Picture 94ac447f 80bb 47f5 8e7c 2dc71a7b9161Picture 5851693a 5946 4e77 860d 9f09b9434547Picture 2ce33971 0115 400e b6b8 2bfa14e691fa

Le photographe: Alban Kakulya

Le site web d’Alban Kakulya.

La Compagnie Kokodyniack

Le site web de la Compagnie Kokodyniack.

Pourquoi nous soutenir?

  • Parce que, malgré les financements assurés dans le cadre du spectacle «La Ligne» au théâtre Saint-Gervais, nous peinons à rassembler les fonds nécessaires à la réalisation de l’exposition photo. Les prises de vue, qui nécessitent une installation spécifique, de même que le tirage ou l’accrochage des photos dans des formats spéciaux, notamment pour l’accrochage en plein air, coûtent cher.
  • Parce qu’il s’agit d’un projet participatif qui s’inscrit directement dans la cité. Après tout, nous allons à la rencontre des gens, des lieux et des histoires qu’une ligne imaginaire nous aide à susciter.

En résumé

  • une ligne tracée à travers Genève,
  • 90km en ligne droite, 11 communes suisses et françaises traversées,
  • un ruban rouge de 50 mètres installé dans 20 lieux étrangement atypiques ou hautement représentatifs de Genève,
  • 20 photographies prises directement sur place,
  • une exposition qui témoigne de ces 20 «carottages» et fait ressentir l’histoire d’une ville et de ses habitants
  • un accrochage des photos en plein air et au format géant.