La mission

If You're So Smart, Why Ain't You Rich ? est d'abord et avant tout un projet d'exposition qui rend hommage à l'artiste Julius Eastman, un compositeur minimal afro-américain de génie qui n'a pas hésité à utiliser l'art comme médium d'expression politique. Deuxièmement, c'est un projet qui, au travers de réflexions artistiques multiples, questionne la place et la confluence du savoir ainsi que de l'économie dans la société au sens large.

Pour ce projet, onze artistes internationaux travaillant principalement avec des installations sonores, serons, du point de vue de la recherche artistique, invités à réfléchir et à se positionner au sein de ces «sociétés de la connaissance» au travers la création d'une nouvelle œuvre destinée à être exposée à l'Académie des arts visuels de Marrakech dès le 27 février 2014 lors de la Biennale de Marrakech. L'exposition explorera aussi comment les sons deviennent tactiles, palpables et textuels dans notre société, dans la politique et les sciences économiques et plus spécifiquement dans le cadre des arts.

Artistes participants

Gilles Aubry (CH) & Zouheir Atbane (MA), Younes Baba Ali (MA), Tal Isaac Hadad (FR), Anne Duk Hee Jordan (DE), Brandon LaBelle (US), Marco Montiel-Soto (VEN), Emeka Ogboh (NG), Lukas Truniger (CH) & Ali Tnani (TN) et Evgenija Wassilew (FR/DE)

Si je participe à cette campagne, qu’est-ce que mon argent va soutenir?

Si c'est un succès, cette campagne WE MAKE IT permettra de financer les coûts de production de l'exposition. Les artistes font de nouvelles oeuvres et nous avons aussi besoin de louer des équipements techniques pour la présentation des ouevres mais aussi les ateliers prévenus avec les étudiants de l’Ecole Supérieure des Arts Visuels à Marrakech.

Nous aimerions aussi faire une publication avec toutes les recherches effectués, des textes écrits par des auteurs prolifiques sur le sujet, et de la documentation sur le travail des artistes.

Pourquoi crowdfunding ?

Nous croyons dans le pouvoir de la foule. Vous, en tant que partie constituante de cette foule, pouvez nous permettre de réaliser ce projet. Nous sommes intéressés par le dialogue entre différentes cultures au travers de l'art et nous voulons que vous aussi prenez part à cela.

Nous avons besoin de ton aide pour couvrir les différents coûts, pour augmenter le nombre d'échanges artistiques possibles hors des lieux déjà saturés par l'art.

QUI sommes-nous?

Bonaventure Soh Bejeng Ndikung (PhD), né en 1977 à Yaoundé, Cameroun, est un commissaire d'exposition indépendant et biotechnologiste.

Depuis 1997, Il a vécu par intermittence à Berlin  où il a étudié la biotechnologie alimentaire à l'Université Technologique de Berlin, a fait un doctorat en biotechnologie médicale à la Heinrich Heine université de Düsseldorf puis un post-doctorat en biophysique à Montpellier. Il travaille actuellement, en parallèle de ses activités de commissaire d'exposition, comme scientifique dans une compagnie de dispositif médicaux. Il est le fondateur et directeur artistique du lieu d'art contemporain SAVVY Contemporary à Berlin, où il a conçu et réalisé des expositions avec plus de 60 artistes des 5 continents. Il a également travaillé comme commissaire d'exposition indépendant, directeur artistique ou encore conseillé pour plusieurs projets d'expositions internationales et festivals en Allemagne, France, Angleterre et au Cameroun. Aussi il a publié dans plus d'une vingtaine de catalogues d'exposition.

Il est également l'initiateur et le rédacteur en chef de la revue SAVVY|art.contemporary.african, le premier e-journal bilingue consacré à l'art contemporain africain.

Il a conçu ou coopéré à différents projets avec des institutions telles que la Berlinische Galerie, Tensta Konsthal Sweden, Goethe Institute, Institute für Auslandsbeziehung (ifa), Kunstraum Kreuzberg / Bethanien, Arsenal Berlin, 7. Berlin Biennale, dOCUMENTA 13 / Konrad Adenauer Stiftung, District Berlin. Prochainement à la KfB Bank Stiftung et Akademie der Künste de Berlin. Il était un élu en 2013 de la Einstein Foundation à Berlin Begegnung.

Pauline Doutreluingne, née en 1982 à Kortrijk en Belgique, est une commissaire d'exposition indépendante, chercheuse en art visuel et sinologue travaillant à Berlin. Elle a étudié la sinologie à l'université de Gand et a consacré son mémoire de master sur l'art expérimental chinois et le post-orientalisme. En 2004, elle part à Beijing pour effectuer un master en critique d'art à la Central Academy of Fine Arts. Elle est à l'origine du Borderline Moving Festival de Beijing et fut la directrice assistante de Platform China Contemporary Art Institute. En 2007, elle retourne en Europe et s'installe à Berlin où elle continu ses collaborations curatoriales pour des expositions internationales, des catalogues de musées (FRAC Nord Pas de Calais), magazines d'art et projections de films. En 2009, elle co-fonde mindpirates, un collectif artistique et entreprend la recherche visuelle pour le film Problema.

Au sein de Mindpirates, elle a initié la Mindpirates Projektraum où elle a conçu et réalisé de nombreuses expositions et projets, publiée différentes publications et bâtit un important réseaux d'artistes et de public autour de Mindpirates.

C'est ici la troisième collaboration curatoriale entre Bonaventure Ndikung et Pauline Doutreluingne. Ils ont déjà co-curaté les expositions collectives “Settled Nomads – Nomadic Settlers” à Kunstraum Bethanien (Berlin) et “Positioning Osmotic Impulses” dans les anciennes prisons de Neukölln, également à Berlin.

En plus Gauthier Lesturgie et Anneli von Klitzing joinent le projet comme commissaires assistants.