L’Épître, c'est quoi au juste ?

L’histoire commence à Fribourg en 2012. Matthieu Corpataux, passionné de littérature, constate qu’aucune structure romande n’existe pour soutenir les écrivains débutants. Pour y remédier, il s’entoure de quelques amis, des critiques qualifiés, et crée L’Épître, une revue littéraire gratuite en ligne. L’idée : encourager à l’écriture en fournissant un commentaire critique constructif sur tous les textes reçus et en publiant les meilleurs chaque semaine. En cinq ans, 200 auteurs sont publiés. Chaque année, une publication papier invite les auteurs faire le grand saut littéraire !

Content

Pourquoi devons-nous nous agrandir ?

Après cinq ans d’existence, L’Épître est dépassé par son succès. Plus de 150 textes sont en attente provenant de toute la Suisse romande, mais aussi de France, du Canada ou d’Algérie ! Les invitations aux événements littéraires (salons et festivals) et les demandes de collaboration affluent. Afin de répondre à l’intérêt grandissant des passionnés d’écriture, L’Épître doit franchir un nouveau cap.

A quoi serviront vos contributions ?

Aujourd’hui, les auteurs qui nous soumettent un texte reçoivent un retour synthétique d’environ 10 lignes, gratuitement. Tout en conservant cette formule, nous voulons créer une structure d’accompagnement des auteurs qui permette de mieux suivre chacun et d’effectuer un travail approfondi avec ceux qui le désirent. Pour ce faire, nous devons développer une nouvelle plateforme internet. L’Épître a la volonté et les capacités de devenir un acteur majeur de la vie culturelle en Suisse romande. Nous organiserons en 2018-2019 : 5 d’ateliers d’écriture, 2 lectures et 1 production théâtrale, 2 débats ou conférences, 1 exposition littéraire, des accompagnements personnalisés et des voyages littéraires afin d’aider les auteurs à exercer leur plume et pourquoi pas devenir écrivain. Enfin, et c’est indispensable pour pérenniser L’Épître, nous voulons commencer à rétribuer les critiques pour leur travail. En contribuant au projet, vous soutenez toutes les personnes qui s’adonnent à l’écriture – une marotte assez répandue. Vous les encouragez à se confronter à un lectorat, et vous leur permettez de figurer aux côtés d’auteurs confirmés dans des ouvrages publiés, tout en se perfectionnant grâce à l’accompagnement personnalisé des critiques.

Content