Après «Romeo und Juliette», le nouveau théâtre bilingue jeunesse de TwoWordsOneStage, «La Guerre von Troja», confronte les Grecs (FR) et les Troyens (DE) dans un spectacle mêlant histoire et légendes.

CHF 1’150

115% de CHF 1’000

"115 %"
Comment ça fonctionneä

Le principe du «tout ou rien» s’applique: l’argent ne sera reversé au projet qu’à condition d’avoir atteint ou dépassé l’objectif de financement.

12 contributeur*rices

Clôturé avec succès le 3.9.2018

La production

TwoWordsOneStage réalise des projets de théâtre bilingues avec des élèves entre 15 et 22 ans du Canton de Fribourg. Le premier projet a été réalisé avec « Romeo und Juliette » en 2016. La famille de Juliette parlait français, celle de Roméo allemand. La mise en scène réunissait jeu dramatique, chœurs déclamant en français et allemand fribourgeois, et diverses chorégraphies de groupes. « La Guerre von Troja » est un collage de nombreuses œuvres littéraires touchant la guerre de Troie d’Homère, allant des écrits de Jean-Paul Sartre à ceux de Christa Wolf. Le projet intègre un chœur antique traditionnel, des jeux d’ombres et des combats chorégraphiés. TwoWordsOneStage est une association à but non lucratif, les représentations se feront début septembre.

TwoWordsOneStage unique

«In «Romeo und Juliette, hatte ich keine andere Wahl als Französisch zu sprechen. Das hat mir geholfen, die Angst vor der Sprache zu verlieren.» (Frederik M., 18 Jahre)

« Pour la première fois dans ma vie, j’ai des copains suisses allemands. Je n’aurais jamais pensé avoir des potes suisses allemands ! » (Lauryn H., 16 ans)

«Wir haben während der Arbeit den Röstigraben überwunden. Wir sind sogar zusammen in den Ausgang gegangen.» (Noemi M., 17 Jahre)

TwoWordsOneStage a été fondé afin de donner l’occasion aux jeunes francophones et germanophones du canton de Fribourg, d’explorer de façon ludique et décontractée l’environnement linguistique des autres et de déconstruire les préjugés des jeunes du même âge. Le théâtre offre des possibilités uniques, car il demande un bon travail d’équipe, une compréhension de la langue mais surtout, une excellente cohabitation. Les scènes ne fonctionnent que si les acteurs/actrices s’entendent et poursuivent un but défini en commun.

Ce que vous soutenez

Les dépenses principales d’une production théâtrale sont la location de la salle et les costumes. Pour notre projet troyen, nous avons besoin de créer de nombreux combats chorégraphiés. Sans armes et armures, ils seraient beaucoup moins impressionnants et il nous faut donc fabriquer environs 20 armures. Afin de travailler avec le budget le plus réduit possible, nous feront ces armures nous-mêmes et pourrons économiser environs 70% des dépenses. Malheureusement, le matériel de base a tout de même un coût. Avec votre contribution, vous supportez donc la fabrication des costumes…. et une de ces armures vous appartiendra peut-être bientôt !