Fake News : Donald Trump serait fier de Gössi&Co

Politique suisse 2.0 : De plus en plus fréquemment, les partis et leurs représentants argumentent avec des chiffres erronés et d’incompréhensibles calculs, afin de gagner les voix de la population. C’était déjà le cas lors des campagnes politiques sur l’énergie ou la migration. Cet été cela s’est également confirmé lors des discussions publiques sur la réforme Prévoyance vieillesse 2020 :

1er mensonge

PV2020 est une réforme « arrosoir » : les personnes qui reçoivent des compensations n’en ont de toute façon pas besoin.

Les calculs de pourcentage ne sont à priori pas le point fort de Petra Gössi, sinon elle aurait mieux compris le mode de fonctionnement de l’AVS. Le père de l’AVS moderne, le conseiller fédéral Hans-Peter Tshudi, l’explique en des termes simples : « Oui, les riches n’ont pas besoin de l’AVS, mais l’AVS a besoin des riches. ». Les personnes à hauts revenus rendent possibles, avec leurs cotisations, les rentes des autres personnes et touchent proportionnellement moins. Pour beaucoup, ces 70 francs sont un véritable soulagement et non pas seulement un petit su-sucre. En effet, 300’000 personnes âgées sont touchées par la pauvreté en Suisse.

Mensonge 2

Un autre mensonge culotté des opposant-e-s à la réforme est l’affirmation selon laquelle les plus bas revenus ne profiteront pas de la réforme, voire même qu’ils en seront pénalisés, avec encore moins de rentrées à la fin du mois. Les 70 francs d’augmentation des rentes AVS entraîneraient en contrepartie une baisse des prestations complémentaires et contrairement à ces dernières, ils seraient imposés.

99,80% des futurs rentier-ère-s recevront les mêmes prestations ou de meilleures prestations. En outre, beaucoup de cantons n’imposent de toute façon pas de tels bas revenus. Peut être qu’un cours d’introduction aux statistiques pourrait donc leur servir.

Mensonge 3

Le vice-président des JLR a prétendu sur Twitter que la révision de l’AVS ne ferait que des perdants. Ceci n’est pas vrai, car la sécurisation à moyen terme des pensions sera bénéfique pour l’ensemble de la société. Selon une étude menée par l’UBS, les jeunes seront les plus grands bénéficiaires de la réforme.

(Pas vraiment un) mensonge 4 (mais malgré tout pas très logique)

Petra Gössi a débuté la campagne de votation avec une déclaration attaquant les rentiers-ères vivant à l’étranger. À ce propos, les membres PLR du Conseil national ont voté en avril pour une augmentation de la rente minimale de CHF 450.- ce qui, selon le Conseil fédéral, aurait profité au 70% des rentiers-ères établi-e-s à l’étranger. Une introduction aux bases de la logique semble nécessaire!

En tant que Jeunes Vert-e-s, nous nous faisons du souci quant aux connaissances mathématiques de celles et ceux qui, dans les hautes sphères politiques, décident de notre avenir! Par conséquent, nous les invitons à un cours particulier de mathématiques, d’introduction aux statistiques et à l’économie.

Avec votre soutien, vous permettez aux dirigeant-e-s du PLR et de l’UDC de participer à un cours de rattrapage de mathématiques et à l’ensemble de la population de bénéficier d’une campagne en ligne avec des faits et exemptée de fake news!

Content

Voici pourquoi nous avons besoin de vos dons

Avec vos dons, vous permettez un cours de rattrapage de qualité: nous voulons louer une salle de formation moderne et engager un-e bon-ne professeur.

Cela comprend également un apéro, afin que nos politicien-ne-s ne meurent pas de soif.

Ensuite, nous profiterons de la campagne finale de votation pour invalider les mensonges des opposant-e-s à la réforme avec une campagne en ligne engagée.

Sources des fake news

derbund.ch/petra-goessi-und-die-ahvschmarotzer-im-ausland

twitter.com/MattpaMueller/status/897537387785531393

ubs.com/magazines/white-papers/2017/reform-of-retirement

bernerzeitung.ch/wuchtiges-nein-der-fdp-gegen-die-rentenreform