Campagne «Stop aux frimeurs bruyants»

La population est fatiguée d’avoir à supporter le vacarme, supérieur à 100 décibels, des motos, des gros véhicules tout-terrain et des voitures de sport. Leur nombre sur les routes est bien trop important: une moto à grosse cylindrée sur deux est en effet vendue avec un clapet d’échappement et nombre de SUV et de voitures de sport sont non seulement équipés d’un tel clapet mais aussi d’amplificateurs sonores électroniques. Pour remédier enfin à cette situation, nous agissons au niveau politique, lançons la pétition «Des radars acoustiques et des valeurs limites sévères pour mettre un terme aux agissements des frimeurs bruyants sur nos routes» et avons créé une vidéo pour soutenir la récolte de signatures. Nous voulons faire circuler ce clip autant que possible sur les médias sociaux et, dans la mesure du possible, dans les salles de cinéma. La pétition, combinée à notre engagement actif, doit faire sortir les politicien·ne·s de leur passivité et stopper enfin les frimeurs bruyants.

Picture 4a8cf9ee 0d07 47fb 9f58 d853eb5e8e48Picture e79b3586 8895 4865 8ee9 97b7fcff5678Picture 8aff7e62 d9c0 4b47 bf85 342d6a4150b4Picture 69baecb6 2eb3 4a61 8d3b a76cef3911f4

Nous voulons faire bouger les choses.

Stopper les frimeurs bruyants n’est qu’un début! Nous nous engageons aussi par d’autres moyens pour des routes peu bruyantes: zones 30 sur les grands axes, revêtements antibruit et pneus silencieux. Les réductions de bruit entraînées par ces mesures sont énormes et elles permettent d’entendre à nouveau autre chose que les rugissements et grondements de moteurs dans nos villes et agglomérations. Des univers sonores agréables invitent à lever le pied, à profiter. Dans le meilleur des cas, cela mène à une réduction de la mobilité, un bienfait pour le climat et les ressources. Mobilisons-nous ensemble pour donner le ton d’un mode de vie plus durable!

Content

Nous comptons sur votre soutien.

Votre don contribuera au succès de notre pétition et à la large diffusion du clip au sein de la population, sur les médias sociaux et, si le budget le permet, sur les écrans des salles de cinéma.

  • Avec 1 franc, nous pouvons montrer notre clip à 5 personnes au cinéma.
  • Avec 150 francs, nous touchons quelque 40 000 personnes sur Facebook.
  • Avec 300 francs, nous touchons jusqu’à 7’000 personnes sur YouTube.

Avec votre soutien, vous nous donnez aussi le poids nécessaire pour plaider en faveur de la pétition au niveau politique. Nous souhaitons à toutes celles et ceux qui sont concernés par le bruit, que notre pétition arrive rapidement et avec beaucoup de signatures sur la table du Conseil fédéral. Car c’est à ce moment-là que la véritable bataille commencera. Nous vous prions de nous donner les moyens de faire pression et de nous faire entendre.

Encore une dernière chose: est-ce que vous pourriez partager notre lien YouTube ci-dessous sur vos réseaux sociaux?