Bienne a besoin d’une librairie indépendante

Bilingue et conviviale autant que possible, la librairie Bostryche ouvrira ses portes à Bienne un mois avant Noël. Un vrai cadeau, aux dires de nombreux lecteurs qui seront ravis de pouvoir choisir un livre dans une boutique à vocation culturelle.

Bostryche proposera des livres d’art et de littérature pour tous les âges. Où? Place de la Fontaine, dans un local de 80m2 tout beau tout neuf, rénové avec (très) bon goût par son propriétaire. Derrière des arbres et des bancs, la librairie a une ambition hors commerce: débattre de l’actualité littéraire, mais aussi de l’écrit et de l’imprimé sous toutes leurs coutures.

Art, photographie, illustration, romans graphiques, design, architecture, essais, littérature francophone et germanophone: il y en aura pour tous les goûts, avec l’envie de susciter le plaisir de la lecture et du livre-objet.

Bostryche aime le papier. Celui de l’édition indépendante située en marge de la grande distribution. Elle affectionne aussi la production littéraire et éditoriale régionale.

Pour fédérer un public fidèle autour de ce lieu culturel, il s’agira de stimuler les échanges par l’organisation de lectures, de rencontres et de manifestations. Autour du livre. Bienne dispose d’une fourmilière alimentée par les auteurs et éditeurs de la région et l’Institut littéraire suisse. La librairie veut offrir une plateforme à tous ces acteurs. Le dynamisme de la vie locale a tout à y gagner.

A quoi servira votre soutien?

Le pari d’une librairie indépendante n’est pas gagné. Nous avons besoin de nous mettre à plusieurs pour concrétiser ce projet. Bostryche sollicite votre contribution pour compléter le fonds d’investissement. Il manque 15’000 francs au bas mot pour réunir une sélection d’ouvrages diversifiée et bilingue. Au-delà de cette somme, votre soutien permettrait d’élargir encore le catalogue et la qualité de l’accueil.

Pourquoi Bostryche?

Le bostryche est un petit coléoptère ligniforme ravageur des forêts d’épicéas. La forme la plus commune dans nos régions est le bostryche typographe en raison de la régularité de ses galeries. Auteur et dessinateur à sa façon, il dévore le bois comme nous dévorons les livres. Avec frénésie et entêtement.