Picture 79d4e9b1 0707 4a2e aaaf 5f18d49f3125

Une bande-dessinée de type reportage

Tout est parti d’une exposition sur le parcours des migrants arrivant en Grèce par bateau, réalisée par l’artiste contemporain chinois Ai Weiwei, que j’ai vue à Athènes en été 2016.

Dans le cadre de cette expo, l’artiste montre au public comment des milliers de personnes fuient leur pays en traversant la Méditerranée au péril de leur vie. Ai Weiwei s’engage considérablement pour cette cause afin de sensibiliser l’opinion publique.

J’ai eu envie de m’impliquer personnellement dans une problématique sociale, à travers une production artistique. Intéressée par la situation des réfugiés en Suisse, notamment les mineurs non accompagnés, je me suis documentée sur la politique d’asile.

J’ai décidé d’aller à la rencontre de quatre jeunes réfugiés vivant à Lausanne et leur donner la parole. Mon idée était de rendre visible leurs témoignages à travers la réalisation d’une bande dessinée de type « reportage ».

Picture 207b3de5 31d8 4deb b10d 2c8ebbb07f97Picture 46af938a 9314 4c91 b4c8 3686439504d2Picture 4870fdd0 0628 4b42 9696 b28ad6fafad8Picture d19f6b2d 6d19 4293 bcb8 9c348d015493Picture 8ed71294 e420 49e2 9e1c 2b4838908812

Regards croisés

Les regards se sont croisés d’abord entre Ai Weiwei et les migrants en Grèce, puis entre l’artiste et moi lorsque j’ai pu admirer ce qu’il donnait à voir dans l’expo à Athènes. Ensuite j’ai eu envie de poser mon regard sur la situation de jeunes réfugiés à Lausanne et pour finir le regard d’Ai Weiwei est arrivé jusqu’ici, à travers son exposition à Rumine.

Pourquoi publier cette bande dessinée?

A travers quatre récits, je souhaite faire connaître à un large public les trajectoires des jeunes migrants non accompagnés. La vente de cette BD contribuera à soutenir une fête en faveur des migrants organisée par l’association Action-Parrainages.