Riquet à la Houppe à Avignon

de Les Souffleuses d’Histoires

Avignon

Trois artistes jouent avec le conte de Charles Perrault, la musique de Marin Marais et divers objets du quotidien pour raconter l’histoire d’un prince né fort laid et d’une princesse née fort bête.

CHF 1’360

136% de CHF 1’000

"136 %"
Comment ça fonctionneä

Le principe du «tout ou rien» s’applique: l’argent ne sera reversé au projet qu’à condition d’avoir atteint ou dépassé l’objectif de financement.

14 contributeur*rices

Clôturé avec succès le 7.4.2017

Le Projet

Il y a trois ans, la compagnie la Courte-Paille a créé « Riquet à la Houppe » théâtre d’objets inspiré du conte de Charles Perrault sans aucune aide financière. Il a fallu beaucoup d’opiniâtreté pour faire naître le spectacle mais, depuis, il se joue régulièrement en Suisse romande pour des représentations tout public ou scolaires. Les retours sont positifs ce qui a encouragé la compagnie à se lancer dans la grande aventure du festival d’Avignon et a décidé de présenter « Riquet à la Houppe » durant le festival OFF 2017.

Pourquoi Avignon ?

Outre la douceur du climat, la participation au festival d’Avignon va permettre à ce spectacle une visibilité nationale et internationale ce dont il a besoin pour évoluer. Mais cela a un coût, il va s’agir d’un investissement important autant financier que de temps et d’énergie car «Riquet à la Houppe» sera présenté 25 fois durant trois semaines au mois de juillet 2017 à l’espace St-Martial à Avignon. C’est pourquoi nous venons solliciter votre soutien!

A quoi servira votre aide ?

Pour participer au Festival d’Avignon il faut compter le trajet, la location du théâtre et du logement, la publicité et la nourriture. Par exemple, le théâtre va nous coûter 3’800 € pour les trois semaines, votre aide précieuse va nous aider à obtenir une partie de cette somme.

Que recevrez-vous en contrepartie ?

  • Des invitations pour venir nous voir à Pully, à Crassier, à Berolle et même à Avignon.
  • Une affiche dédicacée ou encore le texte original écrit par Fabienne Penseyres et Loraine Pernet.
  • Des becs des trois artistes.