Le projet

«Somewhere, Maybe Here» est un moyen-métrage en cours développement, narrant le périple d’un ange déchu qui débarque à Berlin, et ne connaît rien du monde qui l’entoure.

L’ange, qui ignore tout de la ville, essaye de connecter avec ses habitants avec fraicheur et naïveté, transformant ainsi la ville en grand terrain de jeu.

Picture d266153f a7f7 4df8 b800 168e0c8b5c14Picture 6e111d8f be54 4056 a5c4 eff933edb8b0Picture 0c17ab73 a39c 40c0 8007 3708bd60bba5Picture 918e8aed 5af1 4887 91da 6313b5152121Picture 2162b29e adbe 4d70 b018 908ebc03b62aPicture 8d4cac4d 6db4 404a a0b5 b137d7380a69Picture 1b4d2d19 9b0f 4851 bf76 2d7deccf69a7

Ce que le projet a de spécial

Ce projet a été initié par l’actrice Cat Gerrard il y a deux ans et demi, juste après son arrivée dans la capitale allemande.

Trouvant difficile de connecter avec cette nouvelle ville, elle décida de sortir de son studio et improviser dans les rues berlinoises. Grâce à cette excursion artistique, Cat a pu rompre la distance qu’elle ressentait et connecter réellement avec la ville de Berlin. Elle décida alors de développer ce projet pour partager cette expérience.

Au fil des mois, l’équipe s’est élargie avec la photographe Alix Lucas, le vidéaste Hugo Reis et la costumière Angharad Matthews.

En avril 2018, l’équipe filmera pendant deux semaines dans les rues berlinoises.

Ensuite viendra la réalisation d’un court-métrage muet, projeté avec un accompagnement en piano en live joué par Nerea Ariznabaretta. Le film sera également accompagné d’une exposition photographique argentique d’Alix Lucas.

L’équipe s’est également élargie avec la collaboration d’artistes - locaux et internationaux, qui se sont approprié l’image de l’ange déchu de «Somewhere, Maybe Here» et l’ont réinterprété à leur manière à travers différent média (dessins, photo, sérigraphie..)

Picture 26bb3b21 2091 43bf 9229 6f4e9cae5e53Picture 6bb91d9a 1b6b 4cc4 83f4 3acbd4a0cef2Picture 93fa52e9 6651 49bf b885 c032015a712bPicture f1305d76 29d5 4f85 bf0a ef99508f6abdPicture 3027bb14 3122 42a4 abde 698b5e34126d

A quoi votre soutien va servir

Aujourd’hui, la plupart de nos interactions s’effectuent au travers d’un écran. Notre attention est plus souvent focalisée sur notre smartphone que sur le monde qui nous entoure.

L’ange, au contraire, ne recherche que l’interaction d’une manière poétique et ludique.

Son appel est envoûteur et difficile à ignorer.

A travers deux ans et demi de recherches, qui ont été suivis de deux courts-métrages préliminaires, nous nous sommes rendu compte à quel point l’ange offre l’opportunité aux citadins de jouer et d’interagir. L’ange montre une nouvelle manière de connecter, ne serait-ce que l’espace d’un instant : s’ouvrir à l’inconnu(e), de manière profonde, avec une rencontre qui pourrait ensoleiller le reste de la journée.

L’ange nous aide ainsi à transcender notre façon de percevoir notre quotidien et notre relation à la ville.

Et l’ange nous a aussi permis de connecter à un niveau supplémentaire. Au fil des mois, nous avons impliqué une communauté d’artistes (illustrateurs, photographes, artistes plasticiens, acteurs, poètes), à Berlin et à l’international. Chacun de ses artistes a créé un contenu artistique lié à la figure de l’ange, et ces œuvres sont part des contributions que nous vous offrons.

Nous avons également commencé à interviewer des citadins et à écouter leurs récits de la ville. Vous pourrez découvrir ces vidéos sur notre blog à partir du mois de Mai.

Depuis les début du projet, le public a accueilli le projet de façon très positive et nous a donné des conseils précieux pour amener notre projet à l’étape suivante : partager cette histoire une plus grande échelle et toucher un grand nombre de personne avec la réalisation d’un court métrage.

C’est à cette étape du projet que VOUS pouvez nous rejoindre ! Aidez nous à financer la production de ce projet, et recevez une de nos contreparties artistiques!

Grâce à vos dons, l’ange pourra continuer son périple dans les rues berlinoises.

Vos dons financeront les coûts de sept jours de tournage et de montage d’un court métrage. Ce court métrage sera projeté dans des galeries d’art, theatre, cinéma et espaces publics en automne/hiver 2018.

Vos dons financeront également la communauté d’artistes qui ont rejoint le projet. Lorsque vous achetez l’une de leurs œuvres, 40% revient aux artistes, 40% au projet et 20% serviront à couvrir les frais annexes.

Voici les récompenses que nous vous proposons :

  • des œuvres d’art originales et des cartes postales réalisées par des artistes internationaux (jetez un coup d’œil sur le diaporama ci-dessous et la pages des récompenses pour plus de détails)
  • Un CD avec la bande originale du court métrage (piano), ainsi que des interview avec les artists, et des extraits du tournage.
  • des ateliers avec l’équipe « Somewhere, Maybe Here »
  • une visite guidée de Berlin avec les membres de « Somewhere, Maybe Here »
  • Un livre making-of, suivant le projet depuis ses débuts, avec des sketches, des poèmes, des œuvres d’art, et plus !
  • Vous pouvez même apparaître dans le film !