Picture 883cf799 1d39 43c1 8336 9ec4407b50d6

Qui sommes-nous?

Nous sommes 17 femmes (dont 15 d’entre nous sont bénévoles). Nous organisons des rencontres de discussion pour femmes, issues ou non de la migration, dans 13 langues différentes. Ce faisant, nous ouvrons un espace pour des échanges d’égal à égal pour transmettre des connaissances autour de sujets tels que la santé psychologique et corporelle, l’intégration et l’accompagnement de la petite enfance. Nous échangeons autour de la question comment nous voudrions concrétiser les objectifs issus de la discussion dans notre vie quotidienne.

Content

Pourquoi travailler avec la danse?

Le transfert dans le quotidien d’un savoir acquis est souvent difficile. Nos schémas comportementaux sont bien trop ancrés et la volonté seule ne permet pas de les dépasser. C’est pour cela que nous associons les traditionnelles rencontres de discussions (Femmes-Tische) au mouvement et à la musique.

Grâce à cette approche plus intégrante, le corps devient une ressource dont on peut se servir.L’émotionnel accompagne souvent la mise en pratique de nouveaux schémas comportementaux. Au travers du mouvement et de nombreuses expériences de contact, l’émotionnel reçoit plus d’attention et devient de ce fait plus conscient et plus ressenti. Cela facilite l’intégration des savoirs travaillés à différents niveaux.

Pour la séquence de mouvement, nous utilisons la méthode Biodanza. Cette méthode a été spécifiquement adaptée pour un usage dans le cadre de formations, ce qui la rend idéale pour ce projet.

Pourquoi avons nous besoin de votre soutien?

Un pilote en haute altitude Nous avons pu organiser jusqu’à maintenant 10 ateliers «Femmes-Tische en mouvement» pour des femmes provenant de 21 pays. Par manque de moyens, toutes les femmes intéressées n’ont pas pu participer aux ateliers et nous avons une longue liste d’attente pour 2020.

Et pourtant, la réalisation de notre projet pour 2020 ne s’envole pas. Pour des raisons financières elle n’a pas décollé… Grâce à ton aide nous pouvons faire devenir «femmes-tische en mouvement» réalité. Nous payons pour la garde d’enfants, afin que les femmes qui sont encore trop isolées pour trouver une baysitter puissent participer. Nous payons les frais des bénévoles, les locaux, et le plus important: nous avons un an pour trouver d’autres fonds afin que ce projet pilote puisse être définitivement intégré au projet Femmes-Tisch de Caritas Aargau.

Nous avons choisi ici le montant de 6000 Francs. Ce montant ne couvre que partiellement les coûts. Nous sommes reconnaissants pour tout don supplémentaire.