¯\_(ツ)_/¯Oups, la vidéo a été retirée par l’initiateur du projet.

«Le silence déraisonnable du monde »- un espace de dialogue public

«Le silence déraisonnable du monde» est un projet dans l’espace public qui explore les contextes de la philosophie et de la physique.

Le point de départ est l’examen du trou noir, qui représente la nature intangible de la constitution mondiale et est un lien entre les thèmes de l’art, de la science naturelle et de la philosophie.

Au travers d’une installation et d’une performance qui s’y déroulent, l’objectif est de transférer les thèmes de l’existentialisme et des théories contemporaines de la physique en formes artistiques et donc de les rendre tangibles. D’autres événements, sous forme de pourparlers, de lectures et d’ateliers, ont pour objet de transmettre les dernières découvertes scientifiques et de les placer dans un contexte philosophique et sociopolitique.

L’interaction des différents événements crée un projet entier qui crée un espace de dialogue accessible au public sur une période de cinq jours.

Le projet est situé sur la Bullingerplatz dans le Kreis 4 à Zurich. La place avec sa fontaine centrée, les routes en forme d’étoile et les bâtiments coopératifs environnants est intéressante d’un point de vue architectural aussi bien que historique et idéal pour le groupe le plus hétérogène des «participateurs» trop à atteindre.

Le projet fait partie du programme du «Gasträume - art dans les lieux publics de Zurich», que la ville de Zurich écrit.

Picture bfbe93ff ef55 47d0 8d37 34052278ca44Picture 077e3e68 cb8e 45c2 9b64 985b40f05f2dPicture 87779ce1 0d75 4ef2 8b48 f7962ead0d36Picture 150b84a3 2088 478c 9234 35b21783aa5fPicture 3474b78d f706 49c4 9176 337a31fb0c09

Interdisciplinaire, échange, dialogue

Le monde est soumis à un changement constant. En temps d’accélération, d’aliénation et de succesxity, les structures éprouvées perdent la valeur la plus valide et donc la plus jamais. Les craintes s’ouvrent là où le sens se désintègre, l’absurde vient à la lumière et l’individu ne peut pas se douillet avec le silence du monde. Les lois de notre environnement immédiatement perceptible ne suffisent plus pour pouvoir expliquer le cosmos dans son intégralité. Les sciences naturelles, ostensiblement théorique physique, sont à la recherche de nouvelles variables universelles et des théories, révélant ainsi les vérités supposées de l’arbitraire du monde. Par exemple, la théorie de la gravité quantique des boucles dispense les variables t (temps) et x (espace), ce qui équivaut à une révolution dans la physique théorique. Notre réalité ressentie est remise en question. Les nouvelles réalités ne peuvent plus être rendues perceptibles et compréhensibles au moyen de nos organes sensoriels. Les idées contemporaines et empiriques sont beaucoup plus basées sur une réalisation de pensée. Les théoriciens de la conspiration et les fausses nouvelles questionnaient cette science empirique, arguant avec des réalités subjectives. Si, même à partir des points les plus élevés, la légitimité des sciences empiriques est remise en question, la prochaine étape est la légitimité sociale des institutions démocratiques ainsi que la philosophie et l’art. Ils interagissent tous dynamiquement les uns avec les autres et dépendent les uns des autres. Ils profitent d’une société ouverte qui regarde avec confiance l’avenir, entre dans le dialogue et ne s’adonnent pas à la peur. Tous ces champs se refusent à la vérité absolue et sans réfutable et font face à leur propre ignorance sobrement. Ils laissent place au doute, au compromis, à la relative, à l’absurde, à la liberté. Et il semble donc de la plus haute importance de rendre la plupart des discours abstraits des sciences naturelles/sciences naturelles de la physique théorique accessible au grand public et compréhensible. Le projet «le silence déraisonnable du monde» vise à y contribuer: Dans mon travail de recherche, j’ai traité dans le domaine de la physique théorique, entre autres choses, avec la théorie générale de la relativité d’Einstein, qui, comme aucune autre théorie, a révolutionné notre compréhension contemporaine du monde. Déjà dans la génération suivante Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et Albert Camus ont établi Français existentialisme, qui comme sans doute aucune autre direction philosophique a façonné notre image de soi. Sur la base de l’étude de ces deux domaines, j’espère montrer les parallèles et les interactions qu’il semble y avoir entre la philosophie et la science. Grâce à une traduction artistique, sous la forme d’une installation dans l’espace public ainsi que d’une performance qui se déroule en elle, ces questions et ces idées doivent être rendues tangibles et transmissibles. En plus de la performance, d’autres événements sous forme de pourparlers, lectures et ateliers se dérouleront dans le même cadre. Un espace de dialogue est à créer qui est ouvert au public et qui s’occupe des thèmes de la «compréhension du monde» (physique théorique), de l’image de soi (philosophie) et de la perception. Les physiciens, les philosophes, les historiens et les artistes sont invités à étudier la recherche actuelle de la physique théorique et à le placer dans des contextes philosophiques, historiques et sociopolitiques. On s’attend à ce qu’un atelier se concentre sur la méditation, en se concentrant sur l’emplacement physique et psychologique du soi dans le monde.

Content

A quoi votre soutien va servir

Dans ma position de jeune artiste, je n’ai pas de capital, ce qui permettrait de financer moi-même un tel projet. Une grande partie du budget est ancrée dans l’installation. La surface de plancher du puits doit être fournie avec une feuille de miroir. Ce matériel est très coûteux et le montant d’environ 80m2 est en conséquence très important. En plus d’autres matériaux pour l’installation, ainsi que la performance, il est très important pour moi de payer toutes les personnes impliquées (aides à la construction, les invités de discussion, les gestionnaires d’ateliers, etc.) au moins symboliquement. Dans le domaine de l’art, (auto-) exploitation a lieu qui n’est pas compatible avec mon idéal. Personnellement, cependant, je vais renoncer à une redevance. En plus de ces coûts, les frais de communication sont encourus (impression de prospectus, affiches, programmes, etc.) et les coûts de la restauration à la participation. C’est censé être la partie de tout le monde possible pour avoir tout le monde. Sans avoir à dépenser de l’argent dessus.