Qu’est-ce que Le Dracar ?

Le Centre a été pensé pour offrir un hébergement à moyen ou long terme à des personnes avec des grandes difficultés sociales et/ou psychiques.

Élaboré à partir de l’expérience de plusieurs années au centre Le Racard, Le Dracar a ouvert ses portes en 2015. C’est un lieu d’habitation offrant accueil et soutien, ainsi que différentes activités, artistiques ou autres. Le Dracar est une alternative aux structures d’hébergement classiques pour ces personnes, souvent réfractaires aux cadres trop rigides, qu’elles ont du mal à intégrer. Il se définit par l’ambition d’inscrire ses habitants dans un modèle de participation et d’autonomisation selon les possibilités de chacun. Dans cette perspective, le Centre propose un suivi psychosocial adapté en prenant en considération et en respectant les différences de chacun tout en incluant le résident dans la communauté de vie du Dracar comme dans la communauté citadine.

Répondant par sa spécificité à un besoin dans le contexte genevois, le Dracar a connu un taux d’occupation supérieur à 85% depuis son ouverture, ce qui confirme la pertinence du projet.

En définitive, le centre Le Dracar vise à interroger la relation entre normal et pathologique en créant le plus de liens possibles avec la société environnante.

Picture 9b430ebb dc95 4deb a8d4 2f69cc9b84bcPicture 272e2eaf 1762 46d9 8e07 d3fa345c03fd

Le Dracar en péril

Porté par l’enthousiasme des débuts, le Dracar s’est construit sans subvention. Le Centre ne comptait alors qu’un petit nombre de professionnels à temps partiel, offrant une présence limitée aux résidents. Après presque six ans de fonctionnement, le Dracar a dressé un bilan de son activité et nous sommes arrivés au constat qu’il fallait augmenter le nombre de professionnels afin de mieux répondre aux problématiques des personnes accueillies. Les résidents demandent en effet une grande disponibilité de l’équipe. Afin de nous adapter à leurs besoins et éviter que ce soit à eux de s’adapter à nos disponibilités, nous devons les soutenir et les accompagner au quotidien, jour après jour.

Cette réorganisation a généré des coûts plus élevés, ce qui nous a conduits à déposer en 2019 une demande de subvention à l’Etat de Genève. Malheureusement, la crise sanitaire liée au Covid a repoussé notre demande à 2022. L’urgence Covid-19 a entraîné également des frais importants en nous imposant un fonctionnement répondant aux recommandations fédérales.

Picture 936f1ab5 5917 4586 9e3b cb6dd778cd22Picture f4b9d2cb 8ded 4e75 8f67 7b92ebc787c0Picture d1721bfc 13b5 4bab b950 a69c3ce1b6de

Merci de votre soutien !

Dans ce contexte particulier, et dans l’attente que les démarches engagées auprès de l’État puissent aboutir, nous avons reçu une aide précieuse de fondations privées. Cependant, ces dons ne seront pas suffisants pour boucler notre budget 2021. Sans apport supplémentaire, nous ne savons pas comment nous pourrons maintenir le Dracar à flot et serons contraints de fermer notre structure malgré les signes encourageants d’attribution d’une subvention durable par l’État dès 2022.

Votre soutien est donc essentiel pour poursuivre cette aventure du Dracar et conforter un projet différent et complémentaire des structures d’hébergement existantes. Vous encouragerez ainsi une approche basée sur la relation construite dans la rencontre et l’accompagnement des habitants dans le quotidien de la vie communautaire quotidienne.

Pour que vive le Dracar nous espérons pouvoir réunir, avec cette campagne de Crowfunding, la somme de 60’000 francs. Cette somme nous garantirait la possibilité de continuer à aider les habitants du centre jusqu’à novembre 2021 environ. Si nous dépassons ce seuil - à hauteur de 80’000 francs - nous parviendrons à finir l’année. Cela nous permettrait à nouveau d’envisager l’avenir.

Picture 7303b43b 485f 4057 8e77 765a2b8907c9Picture 17281b1e 7837 43b4 8936 b6d3240fd22cPicture dfcd7cc1 57a8 4217 8c25 d48cd46be752