Ce dont il s'agit

Notre projet est d’aider les femmes de NAWA (Côte d’Ivoire) en contribuant à l’amélioration de leurs conditions de vie par l’accès à l’eau potable et l’assainissement en leur fournissant une occasion de prendre en charge un rôle de leadership communautaire et d’y assurer la gestion saine de l’environnement et des ressources locales en eau.

Deux objectifs:

  • fournir des kits «Wata» pour que les femmes puissent créer du chlore à partir de sel (https://watatechnology.com/fr/) WATA™ est une réponse locale et économique pour la désinfection et le traitement de l’eau. Il suffit d’un litre de chlore pour désinfecter 4000litres d’eau. Par la suite, les femmes peuvent vendre le chlore et s’assurer d’un petit revenu. Nous créerons des «clubs femmes eau», en leur assurant leur formation à la gestion de l’eau. si les fonds le permettent, ensuite:
  • de développer un système d’adduction à l’eau
  • d’installer des latrines

Ce que mon projet a de spécial

WATA™ est une réponse locale et économique pour la désinfection et le traitement de l’eau. Il suffit d’un litre de chlore pour désinfecter 4000litres d’eau. Par la suite, les femmes peuvent vendre le chlore et s’assurer un petit revenu. Le projet permettrait que les femmes de NAWA deviennent autonome

Bien que le chlore permette d’éliminer 99,9% des micro-organismes pathogènes présents dans celle-ci., pour des raisons de logistique et de coût, il n’est que très rarement disponible dans les zones isolées où vivent les communautés les plus vulnérables.

A noter, que l’installation d’un système WATA est très utile mais on doit ensuite même en place d’autres installation pour assurer de l’eau propre (pas exemple des filtres).

C’est avec notre ONG Partenaire : B.E.DE.MI.R (BATISSONS DES ECOLES POUR LE DEVELOPPEMENT EN MILIEU RURAL) que nous mettons en place ce projet.

BEDEMIR a été fondée en 2006 par une majorité Enseignants de vouloir apporter un peu de bien-être aux populations du milieu rural en général et en particulier les élèves et les enseignants. Son siège est à la grande gare de Soubré (République de Côte d’Ivoire). Son slogan est : Éduquer pour développer

A quoi votre soutien va servir

Chaque année + 842 000 personnes meurent de maladies hydriques par manque d’accès à une eau saine. Notre projet a pour objectif de

«Acheter des systèmes WATA «kit contrôle de la salubrité de l’eau «Créer des clubs «femmes - eau» «Développer un système d’adduction d’eau «Installer des latrines

#everybodyneedswater est conçu pour augmenter l’accès à de l’eau propre Les femmes sont formées dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de la santé. Cette éducation est combinée au développement d’une infrastructure adéquate et à la mise en œuvre quotidienne des nouvelles connaissances. Le programme comprend également des activités visant à sensibiliser la communauté et à présenter des solutions aux problèmes locaux relatifs à l’eau. Quatre piliers interdépendants forment le cadre de travail

  • Leçon 1 : L’eau et la santé
  • Leçon 2 : La contamination de l’eau
  • Leçon 3 : Le traitement de l’eau
  • Leçon 4 : La désinfection solaire de l’eau
  • Leçon 5 : La chloration de l’eau
  • Leçon 6 : Le contrôle de la qualité de l’eau
  • Leçon 7 : La recontamination de l’eau
  • Leçon 8 : L’hygiène
  • Leçon 9 : L’assainissement
Content