« Regards sur le monde. Les femmes en voyage »

Après 15 ans, notre classique « Le regard des femmes » sera complété par une nouvelle visite guidée placée sous le signe du voyage. Les biographies de ces femmes sont en lien avec le voyage et la ville de Bienne.

La nouvelle visite s’intéresse au désir de voyage et à l’activité du voyage, qu’il soit d’agrément ou imposé par la nécessité. Elle replacera le voyage des femmes dans le contexte historique de la migration et mettra en lumière les personnes, les idées, les opinions et les modes de vie en présence.

Voyager n’a jamais été simple pour les femmes. L’activité était inconvenante et souvent, semblait hors de leur portée. Et pourtant, les femmes ont voyagé de tout temps : comme semi-nomade à l’époque des lacustres, en pèlerinage, pour leur formation, comme foraine, ouvrière ou éducatrice.

Picture dafa11f4 98e6 4ee3 8d83 e2d28d1b9b7dPicture 27923b69 02bd 47f0 9c3e 5474f4136d55Picture c9012c6a f1b3 4d29 959a dc79a3e4de0ePicture 6866f0fc 8c1d 4189 bec8 12f44cab9467Picture abeaa5f8 dcc3 4178 b420 9d5c2da39059Picture 3144b0f3 1bf2 4e11 a026 9f921c680bb8Picture 53f713a4 f472 4fd3 9cd7 b4d0ec28ec20Picture 7c18f69e c664 4d3c 95e3 03b224224bd8

A la découverte de biographies de femmes peu connues jusqu’à présent

Après 15 ans, notre classique « Le regard des femmes » sera complété par une nouvelle visite guidée placée sous le signe du voyage. Les biographies de ces femmes sont en lien avec le voyage et la ville de Bienne. Le groupe de travail est composé d’Antonia Jordi (historienne), Liliane Gujer (historienne et théologienne), Luzia Sutter Rehmann (docteure en théologie) et Sophie Vantieghem (historienne de l’art). Les trois disciplines représentées se complètent et promettent une interactivité fructueuse. De même, le bilinguisme constitutif de notre ville permet d’élargir l’horizon commun.

A quoi votre soutien va servir

Cette nouvelle visite guidée contribuera à conférer une visibilité à l’histoire des femmes grâce au parcours de certaines d’entre elles. Pour réaliser cette visite sous la direction d’une historienne de l’art, d’une historienne et d’une théologienne, nous avons besoin de sponsors. Un soutien est d’ores et déjà garanti par l’association Femmes en réseau, la ville de Bienne et le canton de Berne.