Des gothiques peroxydés en combinaison de latex aux hipsters folk en pull en laine d’alpaga, c’est le fil rouge de 30 ans de rock, électro, hip-hop et métal qui se dessine. 

On y croise des fantômes, des fous furieux, mais aussi des passionnés prêts à tout pour imposer une culture différente et novatrice dans un no-mans land campagnard. On y découvre un Kurt Cobain en manque et ignorant de l’utilisation rectale du suppositoire. Un post-rocker s’y fait mordre par une tortue. Un gangsta rapper y est pris en flagrant délit de détournement de cachet. Des malades métal-indus adeptes de happenings pornographiques et blasphématoires y subissent les insultes d’activistes catholiques outrés. Un jazzman en surpoids y fait une indigestion de fondue et Cat Power y coupe 4.5kg de haricots. 

Dans ce livre, l’histoire se dessine par le texte bilingue autant que par l’image. Les affiches originales et photographies d’époque y côtoient les témoignages des programmateurs, musiciens ou simples spectateurs. C’est en somme un livre à l’image de son sujet: un vaste et passionnant cloaque où la petite histoire côtoie régulièrement la grande.