Edition de carnets de voyage au Japon, mêlant récit et illustration d’une aventure printanière sur l’île de Shikoku. 1200 km à pied pour raconter l'humeur du jour et dessiner mon quotidien de pèlerin.

Partager le projet de crowdfunding

EUR 4’045

73% de EUR 5’500

"73 %"
Comment ça fonctionneä

Le principe du «tout ou rien» s’applique: l’argent ne sera reversé au projet qu’à condition d’avoir atteint ou dépassé l’objectif de financement.

34 contributeur*rices

11 jours restants

Ce dont il s'agit

春の軌跡 Haru no kiseki signifie : chemin printanier, ou encore miracle du printemps… Il y a quelques années avant que le pays ne se referme hermétiquement à toute visite étrangère, j’ai eu la chance de voyager au Japon, de découvrir l’île de Shikoku et son pèlerinage circulaire ancestral. Librement sur les bords de route, les sentiers, à travers forets et vergers, en bord de mer ou en montagne, dans les grandes villes et les petits villages, pas à pas sur le bitume ou sur la mousse, dans la fraicheur du printemps le chemin s’est déroulé : à travers de somptueux paysages et dans la vie quotidienne du peuple japonais, rejoignant tour à tour 88 temples bouddhistes et autres nombreux sanctuaires, sur les traces du moine Kobo Daichi, fondateur du bouddhisme Shingon. A l’heure où le pays ouvre à nouveau timidement ses portes, j’ai choisi d’éditer mes carnets de voyage pour partager avec vous le souvenir impérissable que m’a laissée cette aventure. Cinq d’entre eux sont regroupés dans ce livre, une collection d’humeurs et d’objets trouvés, d’illustrations poétiques et diverses, traces d’un regard posé sur l’inconnu.

A quoi votre soutient va servir ?

La totalité du financement servira à l’impression du livre chez l’imprimeur Escourbiac pour son grand savoir faire. Un beau livre à l’habit aussi blanc que celui du pèlerin, et au coeur rempli d’images et de souvenirs. J’ai choisi le papier Munken pour sa magnifique texture. 80 pages pour une promenade dans l’inconnu, édité au petit nombre de 500 exemplaires au format 30 x 23 cm centimètres pour un très bel objet avec coutures apparentes. Depuis mon premier projet d’édition il y a trois ans pour lequel vous m’avez généreusement soutenue, j’ai crée ma petite maison d’édition «Le courant noir». Si l’objectif est dépassé, l’argent financera une nouvelle collection d’albums Leporellos à l’encre de chine à paraitre l’année prochaine. Afin de vous remercier pour votre soutien, plusieurs contreparties sont possibles… cartes postales, plaisirs gustatifs et pourquoi pas une oeuvre originale réalisée pendant et à la suite de mon voyage ? Sur mon site internet vous pourrez également découvrir une série d’enveloppes illustrées postées depuis Kyoto ainsi que mes autres créations. Merci d’avance pour votre soutien !

Remerciements

Merci aux crapauds et aux criquets pour leur chants infatigable, aux merveilleuses lucioles et leur petite lumière dans la nuit. Merci au glouglou des sources, aux rizières tranquilles où se dresse immobile le héron. Aux crabes rouges mangeurs de miettes. Merci aux habitants de ces lieux pour leur extraordinaire gentillesse et générosité : un café, un geste d’encouragement, quelques mots, parfois même un toit et un repas. Merci aux lanternes des temples, aux moines chantants et merci à la lune, infiniment belle et poétique. Merci à l’océan pacifique pour son bleu infini, merci aux cerisiers en fleurs. Merci à la serveuse du restaurant fantôme, au chien habillé et à la dame qui lisait son livre à voix haute. Merci à mon Parapluie.