HIROSHIMA

Le lundi 2 avril 2018, je m’envolerai pour Hiroshima pour participer à la première édition du FISE (Festival International des Sports Extrêmes) sur sol japonais. Cette compétition réunit les meilleurs athlètes mondiaux que ce soit en BMX, en Skate ou en Roller.

Lors de la première édition du FISE à Chengdu en 2014, j’avais produit un livre en 50 exemplaires, mélangeant textes et photographies, documentant notre quotidien dans cette ville. https://www.maximegenoud.ch/chengdu

Le Roller a toujours été pour moi synonyme de liberté de par les sensations de flottement que ce sport procure mais surtout de par l’esprit nomade qui émane de ces pratiques urbaines. Cette discipline m’a permise de voyager, de découvrir de nouvelles cultures, et de me retrouver dans des villes que je n’aurais jamais visité de par moi-même. La photographie a elle aussi toujours fait partie de ces voyages.

Je souhaite volontairement ne pas trop me documenter sur Hiroshima pour me retrouver plongé dans un univers inconnu et me laisser surprendre et émerveiller par nos découvertes tout au long de ce voyage.

Je souhaite garder cette logique que j’avais employé pour CHENGDU, qui était de produire de manière autonome 50 livres que je vendais par la suite.

En parallèle du livre je souhaite exposer ce travail sous forme d’une vingtaine de tirages.

Je tiendrai des notes journalières qui seront accompagnées de photographies faites avec des appareils de formats différents. Cette publication sera donc un mélange de texte et d’images que j’aurais produites sur place.

Content

Soutiens externes

Mon sponsor Rollerblade prendra à charge le billet d’avion. En contre partie, je me dois de leur faire une vidéo promotionnelle avec Sven Boeckhorst qui sera aussi sur place. Cette vidéo sera en ligne gratuitement. Les contributeurs pourront voir cette vidéo quelques jours avant sa sortie grâce à un lien privé qui leur sera envoyé.

Je suis invité à participer à cette compétition par le FISE. L’organisation prendra à sa charge mon logement sur la durée de la compétition soit pour la moitié de mon séjour.

Content

Coût de production

Produire un livre de manière indépendante coute cher. Etant actuellement aux études, mon budget personnel ne me permet pas de financer la totalité des coûts liés à la production de ce projet, c’est pour cela que je me suis tourné vers une solution de crowdfunding et que je fais appel à vous.