Nous voulons réaliser un film sur l’«Ironsprint» (une machine-vélo infernale) en la rendant ainsi «vivante» grâce à la magie du cinéma. Votre soutien permettra de payer les acteurs et l’équipe technique.

La machine

Cette vidéo présente l’Ironsprint lors d’un événement culturel. La machine d’inspiration «Tinguely» est ce que l’on nomme dans le monde des coursiers à vélo un «goldsprint». Son principe. Une course très courte opposant plusieurs coureurs dont le but est de pédaler le plus vite possible sur des vélos posés sur des rouleaux. Cette nouvelle version contient deux innovations majeures. Un système 100% mécanique. La simulation des redoutées étapes de montagne des grands tours cycliste.

Caractéristiques de la machine

  • 2 vélos
  • 3 cols de montagne
  • 12 boules de pétanque
  • 18 moyeux
  • 24 mètres de chaînes
  • 90 litres d’eau
  • 150 kg de métal
  • 738 dents de pignons

Synopsis

Dans un futur plus ou moins proche, le monde est dirigé par un gouvernement mondial unique qui a développé une solution énergétique pour pallier à l’absence d’énergie fossile: l’énergie biomécanique. L’homme et la machine se mélangent dans un simulacre d’étape du Tour de France. BH984, l’ouvrière tirée au sort défiera en duel le célèbre Stackhanov, l’ouvrier modèle multiple tenant du titre. Qui de Stakhanov ou de BH984 gagnera ce duel? Vous pourrez le découvrir en finançant notre projet.

Les origines du projet

Cette machine de fer a germé dans les têtes d’un trio de mordus de vélo. Leur but: créer un duel pour cyclistes simulant une étape de montagne. La réalisation a nécessité plus de 4 mois de travail entre les villes de Besançon et de Neuchâtel. Ce court métrage a pour but de présenter la machine sous un angle narratif et de faire réfléchir sur la non-viabilité des énergies fossiles, en présentant une alternative énergétique créative.