Livre photographique Jours Blancs

Ma passion pour la montagne a été le déclencheur de cette série sur la neige. J'ai cherché un angle nouveau et positif, afin de proposer une sorte de conte surréaliste autour du monde de la neige et du ski.

Mes paysages de piste de ski proposent d'affirmer la singularité d'un «nouveau paysage contemporain» au travers d'un regard qui s'apparente aux peintres romantiques du 19ème siècle: loin de dénoncer la dégradation de la montagne, j'en souligne au contraire l'esthétique propre, le sublime.

Jours blancs propose également de se pencher sur les coulisses du monde de la neige: Je suis allé à la rencontre des travailleurs de la neige pour en restituer un portrait sans fard suggérant une autre réalité liée aux métiers de la montagne en hiver.

Quelques images de sport de compétition compètent ce «catalogue décalé du monde du ski».

Le choix de photographier presque uniquement par jour blanc permet de nous projetter dans une autre dimension, théâtrale, un peu comme lorsque le rideau est tombé, à la fin du spectacle. La présence des éléments qui habitent la piste de ski semble alors incontournable, dans ce décor une lueur blanche uniforme enveloppe les sujets et leur donne une certaine légereté, le ski devient un conte surréaliste.

Les images ont été réalisées entre 2011 et 2013 dans les Alpes Valaisannes, dans les stations de Arolla, Bettmeralp, Nendaz, Ovronnaz, Montana, St.Luc, Verbier et Zinal.

Le livre

Le livre est édité chez Kehrer, un éditeur spécialisé dans les livres d'art et de photographie, réputé pour la qualité de ses publications. Il contient 47 photographies, le choix d'un grand format ( 30x33cm) ainsi que d'un papier non-couché (qui ressemble à du papier dessin fine art) devrait permettre au lecteur de se rapprocher du sentiment d'un tirage d'exposition. Les choix effectués pour la couverture, gauffrage sans encre, allait également dans l'idée de créer un très bel objectes. La préface est signée par Pauline Martin, Musée de l'Elysée.

Pourquoi soutenir ce projet?

Un livre de qualité chez un bon éditeur coûte très cher. La publication de mon livre se fait pratiquement à compte d’auteur. Si on additionne les coûts de graphisme, imprimeurs, photolithographie et publicité, on dépasse CHF 20’000. J’ai à ma disposition 300 exemplaires ainsi que des tirages d’exposition dont la vente me permettra grâce à vous de couvrir mes frais. Un énorme merci donc à vous tous qui rendez possible la réalisation d’un tel projet et qui décidez de soutenir une démarche d’auteur.