Soutenez la librairie indépendante La Méridienne à l’heure de la transition !  

Share crowdfunding project

CHF 48’288

107% of CHF 45’000

107 %
Stretch goalä
  • Funding goal: CHF 30’000 achieved
  • Stretch goal: CHF 45’000
  • Regardless of whether the stretch goal is achieved, the funds will be paid to the project.

343 backers

15 days to go

Depuis 28 ans et pour longtemps encore !

En 1996, trois libraires ouvraient la librairie indépendante La Méridienne à La Chaux-de-Fonds. 28 ans après, Chantal Nicolet Schori, désormais seule à la tête de la librairie, souhaite passer le témoin et une nouvelle équipe désire reprendre l’enseigne devenue un lieu d’échanges et de culture incontournable de la ville.   

On vient à La Méridienne pour le soin avec lequel les livres présentés sont choisis, les conseils avisés de ses libraires et les événements littéraires qui y sont organisés.  

Portée par sa clientèle fidèle, curieuse et ouverte, La Méridienne tient bon dans un contexte où les habitudes de lecture et d’achat changent.  

Attachée aux valeurs d’accueil et de partage portées par Chantal Nicolet Schori, la relève veut continuer à proposer une offre de qualité au service de la diversité éditoriale et de la médiation littéraire.  

Pour que notre projet puisse se réaliser et que l’histoire de La Méridienne dure encore longtemps, nous avons aujourd’hui besoin de votre soutien.  

  • © Guillaume Perret
    © Guillaume Perret
  • © Guillaume Perret
    © Guillaume Perret
  • © Guillaume Perret
    © Guillaume Perret
  • © Guillaume Perret
    © Guillaume Perret
  • © Guillaume Perret
    © Guillaume Perret
  • © Guillaume Perret
    © Guillaume Perret
  • © Guillaume Perret
    © Guillaume Perret

Dans la continuité, avec une nouveauté

Nous sommes trois employées actuelles et une externe, Alizé Treyvaud, Agathe Baumont, Elodie Olson-Coons et Pascale Hess, et tenons à nous inscrire dans la continuité de Chantal Nicolet Schori, qui soutient notre projet. Nous connaissons étroitement le fonctionnement du lieu et les habitudes de notre clientèle actuelle. Nous sommes qualifiées et curieuses, accessibles et chaleureuses, ouvertes à toutes et à tous.  

Alizé est entrée en tant qu’apprentie il y 14 ans à La Méridienne et y est désormais l’une des plus anciennes libraires. Agathe travaille depuis neuf ans à la librairie et s’y trouve comme un poisson dans l’eau. Elodie est arrivée dans l’équipe il y a trois ans depuis le monde de l’édition. Elle écrit aussi, en anglais et en français. Pascale a géré des bibliothèques pendant près de 15 ans et a créé une maison d’édition. Son intérêt pour le monde du livre en général la motive à s’investir dans ce projet de reprise et de continuité.  

En dehors de notre passion commune pour le livre, nous aimons les papiers, les carnets, les crayons de couleurs et les stylos bariolés. Dans l’espace que le disquaire Gabson laissera vide en partant à la retraite, nous souhaitons vous proposer une nouvelle activité : la papeterie. Ce métier de commerce de détail se marie bien à celui de libraire. Grâce à votre soutien, nous aimerions, dès l’année prochaine, devenir aussi papetières.  

Nous avons besoin de votre soutien

Tout est en place pour que la transition se fasse de manière fluide. Cependant, le rachat du stock ainsi que l’investissement initial en papeterie demandent un investissement financier substantiel. Nous avons rassemblé une grande partie de la somme nécessaire, mais il nous manque encore 30 000 CHF.  

Les faibles bénéfices dégagés par la librairie – à l’instar de la plupart des librairies indépendantes – ne nous permettent pas de prétendre à un emprunt conséquent sans mettre en danger l’équilibre fragile des comptes. Nous avons besoin de votre soutien dans le but de récolter :  

  • 20 000 CHF pour racheter le stock de livres. Ce savant mélange de livres aimés, d’incontournables et de nouveautés constitue le cœur de La Méridienne, son identité et sa valeur monétaire. Nos fonds propres couvrent une grande partie de son rachat, mais ne suffisent pas.  

  • 10 000 CHF pour investir dans un assortiment de base en papeterie et d’acquérir du mobilier pour la présenter. Les revenus apportés par cette nouvelle activité nous permettront de couvrir l’entièreté du loyer de notre local, dont une partie est aujourd’hui payée par Gabson.  

  • Toute somme obtenue au-delà de notre objectif sera utilisée afin de réaliser des investissements supplémentaires, notamment dans le domaine informatique et pour l’accueil.  

Client·e·s, familles, partenaires, ami·e·s de La Méridienne, ami·e·s du livre et de la culture, nous faisons appel à votre soutien et votre générosité !