Picture 420b0cec 106a 48fa bdd2 cc4b01fbc66f

Un nouveau regard sur le lobbyisme

Lobbywatch veut aller encore plus loin dans la transparence et débusquer les liens sous la Coupole à Berne. Avec les progrès de la visualisation informatique, il sera possible de comprendre d’un coup d’oeil les relations entre la Conseillère Nationale A ou le Conseiller aux Etats B avec l’entreprise Z ou la fédération Y. L’internaute qui voudra en savoir plus n’aura qu’à cliquer pour voir quel autre parlementaire occupe un poste dans un comité ou un conseil d’administration d’une entreprise ou d’une organisation.

La démocratie a besoin de transparence

Souvent on nous dit: «En fait ce serait à la Confédération de faire une base de données avec les liens d’intérêts des parlementaires et leurs invités.» Oui, c’est vrai. Mais, la Confédération n’a rien fait. Les Services du Parlement ne contrôlent ni ne vérifient les données transmises par les députés. C’est pourquoi, du côté de Lobbywatch, nous avons pris la chose en main. Nous pensons que les citoyens et les citoyennes sont en droit de savoir quels sont les lobbyistes accrédités dans la Salle des pas perdus par les membres de l’Assemblée Fédérale.

C’est pour cette raison que nous avons besoin de ton soutien

Jusque là, nous avions publié les résultats de nos recherches sous la forme d’une simple liste sur notre site. Ces résultats étaient certes informatifs, mais peu compréhensibles. Désormais ce sont les Zurichois d’Interactive Things qui triturent nos données pour les rendre plus visibles, intuitives, et compréhensibles. Les premières esquisses nous semblent prometteuses, et nous en sommes certains: cette représentation graphique sera une balise importante dans l’établissement et la visualisation des liens politiques.

Le devis pour ce projet frôle les 40’000.- CHF. Une part de la somme est prise en charge par Interactive Things en tant que sponsor. Il nous reste à trouver quelque 15’000 francs. Etant une petite association, Lobbywatch ne peut se permettre de financer cette somme sur les seules cotisations de ses membres. C’est pourquoi nous avons besoin du soutien de tous ceux qui sont d’avis que la démocratie doit être transparente.

Qui sommes-nous?

Derrière Lobbywatch se trouvent des journalistes de plusieurs rédactions de Suisse, tout comme des informaticiens. Le comité travaille bénévolement et notre comité de parrainage soutient Lobbywatch sur l’éthique et les idées.