«NUE» est un film documentaire artistique réalisé et performé par Mélodie Mousset

«L’homme est malade parce qu’il est mal construit. Il faut se décider à le mettre à nu pour lui gratter cet animal qui le démange mortellement, dieu, et avec dieu ses organes. Car liez-moi si vous le voulez, mais il n’y a rien de plus inutile qu’un organe. Lorsque vous lui aurez fait un corps sans organes, alors vous l’aurez délivré de tous ses automatismes et rendu à sa véritable liberté. alors vous lui réapprendrez à danser à l’envers comme dans le délire des bals musette et cet envers sera son véritable endroit.» 

Antonin Artaud, intervention radio du 28 novembre 1947

Le synopsis

Poussée par son idéalisme et son désir de liberté, Mélodie veut s’émanciper de la trace de Dieu exprimée dans l’organisation fonctionnelle de son propre corps. Sa quête l’amène à sortir les organes de son corps et à voyager à l’intérieur d’autres corps de type de social ou elle collecte les témoignages de rencontres improbables. Ces personnages deviennent, malgré eux, les guides d’un voyage initiatique. Usant de sa caméra pour voir l’invisible et redéfinir qui elle est, Mélodie nous conduit pas à pas dans ses péripéties depuis la salle des IRM en Suisse jusqu’au fin fond des grottes de la Sierra Mazatec au Mexique.

A l’origine du projet

A l’origine de cette histoire sont les mêmes questions qui habitent mon oeuvre plastique depuis toujours : le corps, ce lieu d’interaction où se jouent les différentes négociations entre moi et le monde. Cette aventure-ci prend la forme d’un film, commencé en septembre 2012.

Mêlant le fictionnel au factuel et au scientifique, ce film est une quête pour une nouvelle sorte de vision, pour une autre manière d’habiter nos corps et les espaces qui nous entourent, technologiques, politiques, naturels, spirituels… C’est aussi le récit d’une jeune femme qui cherche à donner corps aux délires schizophrénique de sa mère, et d’y trouver ce que promet une dissociation radicale avec nos rôles sociaux et nos modes de percevoir établis. On trouvera donc ici des anges, des fous, des mediums, des guérisseurs, des docteurs, ou encore des grottes, témoin de la liberté perdue d’un passé pré-colonial. Mais il est dangereux de vouloir voir la réalité sans voiles, et comme la crise schizo, la violence est proche, et avec elle la peur et les trahisons. A travers ce voyage surréaliste et idiosyncratique, le corps révèle non seulement sa cohérence et son intensité propres, mais de visions plus larges d’histoire et d’oppression.

A quoi va servir ton soutien ?

18'000 euros représente le strict minimum pour terminer le projet finir le tournage et donner des salaires décents à mes  incroyables collaborateurs et financer la post-production:

  • Montage (Fazia Benhadj)
  • Etalonnage
  • Mixage son (Marcin Demorsier)
  • Composition et enregistrement d’une musique originale (Laurent Bruttin)
  • Sous-titrage en anglais (Noura Wedell)

Comment marche wemakeit ?

Si vous nous soutenez, nous nous rapprocherons de notre objectif de financement. 

Seulement si l’objectif est atteint dans les délais limites nous recevrons l’argent

Si l’objectif n’est pas atteint, alors nous ne recevrons rien, et votre contribution vous sera remboursée.

Merci infiniment

Je vous suis très reconnaissante pour votre soutien, et vos encouragements. Ce projet, représente beaucoup pour moi, c’est mon premier film, et j’y ai consacré tout mon temps depuis ces deux dernières années.

Je suis impatiente de le partager avec vous et avec tout le monde!

Si vous ne pouvez pas nous soutenir, SVP, partagez cette page avec le plus de gens possible!!!!