Powercoders est une école de code pour les réfugiés. Nous sommes financés en partie part le SEM pour nos cours à Lausanne, mais nous avons besoin de votre soutien pour créer notre classe de 20 élèves.

CHF 10’883

108% de CHF 10’000

108 %
Comment ça fonctionneä

Le principe du «tout ou rien» s’applique: l’argent ne sera reversé au projet qu’à condition d’avoir atteint ou dépassé l’objectif de financement.

75 contributeur*rices

Clôturé avec succès le 25.4.2018

Notre idée

Notre équipe de Lausanne - Hussam Allaham, Coline Sauzet, Hélène Portier et Olivier Anh - met en place pour la première fois le programme de Powercoders à Lausanne.

Powercoders est une académie de codage informatique pour les réfugiés initiée par Christian Hirsig, un entrepreneur informatique. À notre avis, c’est un moyen très efficace d’aider durant une courte période des réfugiés très talentueux à entrer sur le marché du travail de l’informatique. Le projet comporte 4 phases :

  • Postulation des candidats et recrutement (obtenir les bonnes personnes pour le programme)
  • École (se familiariser avec le frontend et la culture en 13 semaines)
  • Stage (entrer dans la vie professionnelle par le biais d’un stage de 6 à 12 mois)
  • Emploi (étudiants idéalement embauchés juste après le stage)

Nous sommes soutenus par le Secrétariat d’Etat aux migrations et les TICsuisse.

Votre soutien

Nous impliquons toute la communauté, principalement si vous êtes :

  • un réfugié qui veut s’investir en tant qu’étudiant ;
  • une personne vivant en Suisse qui veut s’impliquer en tant que mentor pour guider nos étudiants ;
  • un professionnel de l’informatique qui souhaite offrir de son temps en tant qu’enseignant / coach ;
  • une entreprise informatique qui souhaite offrir une place de stage à l’un de nos étudiants.

Si vous ne représentez rien de ce qui précède ou si vous n’avez pas le temps de nous soutenir en personne, soutenez notre projet de crowdfunding et suivez-nous sur Facebook.

Notre impact

Lors de notre projet à Berne, une classe de 15 réfugiés a obtenu en avril 2017 son diplôme Powercoders. Après la période de stage, 5 d’entre eux ont été embauchés et sont sortis de l’aide sociale, 3 ont débuté un apprentissage, 3 autres sont retournés à l’université et seuls les 4 derniers n’ont pas encore trouvé d’emploi. Enfin, les 18 étudiants de notre second projet à Zurich ont obtenu leur diplôme en décembre 2017. Tous ont trouvé un stage ou un apprentissage.

Nous sommes convaincus que cette méthode est la meilleure et la plus rapide pour intégrer ces personnes sur le marché du travail, dans le domaine de l’informatique. C’est pourquoi nous mettons en place le projet Powercoders à Lausanne.