Le projet

Depuis plusieurs années, l'artiste Brigitte Lustenberger réalise des séries photographiques. Dans ses travaux récents le Baroque rencontre le temps présent. L'image fonctionne comme un photogramme de film − dont il manquerait l'avant et l'après − et une grande part de l'action semble avoir lieu hors-champ. Cette absence, ainsi que les regards, les gestes et les symboles inhérents aux images incitent le spectateur à construire son propre récit. Ces photographies sont publiées dans un livre d'art.

STILL – Brigitte Lustenberger

«Les images de Brigitte Lustenberger séduisent le regard du spectateur et l'invitent dans un univers merveilleux. Son langage visuel particulier est étroitement lié à l'histoire de l'art. Des images de prétendues scènes de crime nous paraissent si familières qu'elles provoquent en nous la confusion, le doute. Nos propres histoires se mêlent avec ces images alors que nous ignorons si nous les avons déjà vues ou pas. Les photographies agissent comme les réflexions figées d'un laps de temps. Les interactions entre les images individuelles sont étonnantes car les fils de multiples intrigues s'y entremêlent. Le début comme la fin de chacune d'elles sont indéterminés. Le regard du spectateur rencontre inévitablement celui des personnes représentées, dont le regard est saisi à son tour par celui de l'artiste. Les forts contrastes de couleurs − la plupart des photographies ayant un fond d'un noir intense − attirent l'observateur dans un autre monde.» Bernhard Bischoff/Texte d’expo «etagen»

«Qui regarde qui? Les photographies de Brigitte Lustenberger posent cette question de manière insistante. L'artiste suisse s'intéresse à la relation entre observateur et observé. Elle veut savoir si le regard recèle des informations, des hypothèses, des impressions ou une supposée connaissance. L'artiste née à Zurich, qui vit et travaille à Berne, développe un scénario subtile, soigneusement construit, qu'elle offre à la fantaisie et à l'imaginaire du spectateur, qui peut y lire des relations possibles et des incidents énigmatiques dans l'image… sans que jamais ne disparaisse son intrigant mystère.» Alice Henkes dans Der Bund

Pourquoi ai-je besoin de votre soutien?

Cette première monographie est un ouvrage de qualité et le plus grand soin a été apporté à sa réalisation afin que les lecteurs puissent apprécier mes photographies avec toutes leurs subtilités. Ce projet est un travail d'équipe car je me suis entourée de professionnels expérimentés tels que Flavia Cocchi (graphiste), Roger Emmenegger (lithographe) et Courvoisier SA (imprimeur). L'ouvrage est soutenu artistiquement et financièrement par les deux co-éditeurs ainsi que par des partenaires publics. Cependant, un tel projet implique des frais importants à chaque étape de sa réalisation et votre soutien permettra de produire cet ouvrage dans les meilleurs conditions possibles, notamment avec une belle impression offset sur papier couché. Si vous êtes collectionneur vous aurez également le plaisir de pouvoir acquérir un tirage de «Flower I» ou «Flower VII» (ces oeuvres sont présentées dans la vidéo).

Participants

Publication

80 pages, Papier Perigor 170 g/m2 (couché mat), Typo : Helvetica, Tirage à 800 exemplaires

Biographie

Née à Zurich, Brigitte Lustenberger a étudié à l’Université de Zurich et obtenu sa Lic. Phil. I en histoire sociale et photographie en 1996. Durant les années suivantes, elle s’est établie comme artiste visuelle. Elle a ensuite déménagé à New York et a reçu son MFA en Fine Art Photography & Related Media à Parsons The New School of Design en 2007. Dans ses séries, l'artiste s'intéresse en particulier à l'étude du regard, aux interactions entre présence et absence dans l'image photographique, et au fait que l'observation d'une photo est la plupart du temps influencée par la mémoire collective.

Brigitte Lustenberger a exposé au niveau national et international dans des expositions personnelles et collectives. Elle a exposé individuellement au Musée de l’Elysée, Lausanne, à la Scalo Galerie de Zurich et New York, au Maillon de Strasbourg, à la MadonnaFust Galerie, Berne, au Photoforum PasquArt, Bienne. Son travail a intégré des expositions collectives aux Kunsthalle Bern, Kunsthalle Luzern, Art Cologne, Centro Internationale de Fotografia, Milan. Elle a reçu le Grand Prize Winner PDNedu, the Golden Light Award, Shots/Corbis Student Photographer of the Year, Prix de Photoforum PasquArt, The Photo Review Competition, Selection Voies Off à Arles, entre autres. Elle a bénéficié de résidences au Caire et Maloja et a reçu le prix du prestigieux Swiss Landis&Gyr Residency Award en 2013. La même année, elle a reçu pour la seconde fois, après 2002, le Prix photographique du Canton de Berne.

Julia Hountou: critique d'art, enseignante et commissaire d'exposition, est responsable de la Galerie du Théâtre du Crochetan à Monthey (Valais, Suisse). Docteur en histoire de l’art contemporain, elle a rédigé une thèse intitulée Les Actions de Gina Pane de 1968 à 1981, soutenue à l'Université de Paris I - Panthéon - Sorbonne en 2007. Pensionnaire à l’Académie de France à Rome - Villa Médicis en 2009-2010, elle a enseigné en tant qu'ATER et Chargée de cours dans diverses universités et écoles d'art.