Un permis de conduire pour rester

di Pascale, Mariko e AnnePerr

Fribourg

Obtenir un permis de conducteur de bus pour Alireza, un chauffeur iranien, afin qu’il puisse rester en Suisse avec son épouse Bahar. Menacés d’expulsion, ils risquent leur vie en cas de retour en Iran

CHF 11’100

138% di CHF 8’000

"138 %"
Come funzionaä

Vale il principio del «Tutto o Niente»: la somma raccolta verrà corrisposta al progetto, solo se esso avrà raggiunto o superato l’obiettivo di finanziamento.

86 sostenitori

Concluso con successo il 11.4.2022

Soutenez-nous en permettant à Alireza et Bahar de rester en Suisse grâce à un travail

Le 25 février, Alireza et Bahar ont appris que leur recours auprès du Tribunal fédéral était rejeté. Ils ont reçu du même coup un ordre de renvoi. Ceci malgré les nombreuses preuves des dangers que le couple encourt dans son pays d’origine, l’Iran. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils ont dû prendre la fuite. Depuis qu’ils sont à Fribourg, ils ont reçu des menaces de la part de la police iranienne à travers les réseaux sociaux. Mais cela n’a même pas été pris en considération par le Tribunal fédéral. Un renvoi en Iran signifie un arrêt de mort pour tous les deux!

Alireza avait une entreprise de transport en Iran et conduire est une passion pour lui. Dans ce domaine, les offres d’emploi sont nombreuses en Suisse, car nous manquons cruellement de chauffeurs de bus notamment. Et ceci est SA chance, car avec un travail, ils pourraient tous les deux régulariser leur situation et accéder enfin à une existence décente.

Voici la pétition lancée pour eux par une de leurs amies: https://chng.it/vmVtQKBm

Leur chance!

En Suisse, les réfugiés avec un permis N peuvent être embauchés, à certaines conditions. En cas de pénurie de chauffeurs, il y a donc tout intérêt à ce qu’une personne compétente puisse rester et travailler en Suisse !

Alireza a pris contact avec les Transports publics fribourgeois (TPF) en août dernier. Afin d’obtenir un entretien d’embauche chez eux, il devait tout d’abord faire son permis théorique de chauffeur de car. Ce qu’il a entrepris et réussi en octobre 2021. L’entretien s’est ensuite déroulé en janvier de cette année, cela s’est bien passé et Alireza était confiant. Pour les TPF, si Alireza venait à être embauché, il pourrait suivre une formation pratique de 4 mois, payée par l’entreprise. Mais le temps presse désormais, surtout depuis le 25 février ! Sans attendre la réponse des TPF, il faut mettre tout en œuvre pour que Alireza puisse faire sa formation pratique de chauffeur de bus, avant que l’ordre de renvoi ne devienne effectif. Cela augmenterait les chances du couple de pouvoir rester en Suisse - grâce à vous.

Le coût d'une formation de chauffeur de bus

Afin d’obtenir un permis pratique de chauffeur de bus, 52 heures de conduite à 195 francs de l’heure sont exigées. Ce qui fait un montant de 10 140 francs. A cela s’ajoutent des frais d’assurance de 150 francs. et l’examen qui coûte 506 francs. Des heures d’examen théorique OACP (transport professionnel de personnes) sont également nécessaires, ce qui représente 2 500 francs.

Le total est de 13 296 francs.

Comme le temps est compté et que nous devons être réalistes, nous ne mettrons que 8 000 francs à atteindre, sur les 13 296 francs.

Si le montant de 8 000 francs est dépassé, ce sera fantastique!

Les frais du permis et de l’examen théorique qu’Alireza a déjà passé en octobre 2021 ont été payés par des amis.