La viande, c’est des soucis.

Et faudrait être un peu neuneu pour ne pas s’en rendre compte: y a trop de milliards de steaks produits n’importe comment pour que le sens y trouve encore une place.

Mais debleu, personne ne nous force à faire comme ça ! Et peut-être bien qu’on pourrait envisager la viande autrement – et, pourquoi pas, carrément mieux?

Faut le tenter, non? C’est dans cet esprit que j’ai approché Philippe Ligron et Blaise Corminboeuf, qui sont des professionnels du domaine très sensibles à ces questions, en plus d’être des types parfaits. Et ils m’ont dit d’accord!

Un saucisson autrement. Carrément mieux? Ça, c’est vous qui direz.

Comment qu’il est fait?

Le Don Recroze est composé à 100% de viande suisse qui vient de tout près : de chez Josef, à Jussy, et de chez Séverin, à Vouvry – où leurs cochons gambadent dans la paille.

Ensuite, la viande est choyée à la Boucherie du Palais, à Carouge, où nos maîtres-charcutiers Patrick et Steve l’honorent de leur savoir-faire artisanal – le tout en chantant gaiement la joie d’être heureux de faire un métier millénaire.

La recette est secrète, mais comme vous êtes super, on vous dit quand même que dedans, il y a le fabuleux Poivre de Kampot, très prisé en gastronomie et qu’on est les premiers du monde à utiliser en charcuterie. Nous l’obtenons par une filière équitable.

C’est pour tout ça qu’on dit que le Don Recroze est fait autrement.

Sinon, c’est du saucisson.

Son goût? Bon.

Rester simple et sans tralala – c’est ce qu’on a voulu.

Pour faire les malins, il est toujours tentant d’aromatiser la viande, de créer des déclinaisons, mais nous avons eu une autre obsession : en réussir une.

Un saucisson composé de 100 % de pur porc, donc. Au caractère musqué mais pas agressif – et surtout, en un mot: bon.

Pourquoi ce wemakeit?

Jusqu’à maintenant, lors de nos phases de test, tout s’est déroulé comme un gigantesque apéro: on a goûté des kilomètres de saucisson en tenant des palabres infinis (sur le diamètre du boyau, la sensation de mâche et, bien sûr, la taille de l’engin). 

Et c’était merveilleux.

Aujourd’hui, il nous faut adresser des questions tout aussi importantes mais un peu plus techniques, qui concernent tant l’équipement de notre laboratoire que la conception d’un packaging minimal et original, en passant par la stricte garantie de la sécurité alimentaire. 

C’est merveilleux aussi, mais mazette, c’est plus cher.

C’est pour quand?

Le Don Recroze sortira cet automne.

On organisera des apéros un peu partout, histoire de vous le présenter autour d’un verre.

Et on est en train de monter un joli réseau de distribution qui vous permettra de l’avoir tout près de chez vous! Si c’est pas formidable, ça.

Si, d’aventure, vous souhaitez devenir revendeur, contactez-nous et on se fera un plaisir d’organiser ça ensemble !

Ecrivez-nous là: info@donrecroze.ch

Les contreparties

On imaginé plein de trucs et de machins pour vous remercier de soutenir notre projet.

Avant tout, il y a le saucisson, que vous pourrez goûter avant sa sortie. Avec des goodies en tous genres!

Et pourquoi pas lors de notre fête de lancement, où vous pourrez boire et danser comme vous aimez tant? A moins que vous préfèreriez nous ouvrir votre porte, histoire qu’on vous l’amène nous-même ?

Tout est possible. Et s’il y a quelque chose qui vous ferait tout spécialement plaisir, n’hésitez pas à nous écrire, et on inventera une contrepartie juste pour vous !