L'histoire

Un bateau de la marine italienne accoste au port de Lampedusa en 2011. A son bord, Bashiru, un réfugié ghanéen, fuit la guerre de Libye. Livré à lui-même au coeur du chaos migratoire, il survit dans les rues de Turin. Sans perspectives d’avenir, l’homme tente de se protéger de la précarité et de ses démons. Après 5 ans de galère, Bashiru décroche enfin un contrat de travail dans une ferme du Piémont. Apaisé, il reprend espoir et s’imagine retrouver son fils et sa mère restés au pays.

Picture d6beb779 1034 4622 99a4 1710b15432f5Picture fe9816d0 4697 46e4 9b33 bbb7f8c14172Picture a6f44776 06b5 4ccd bb1b 0e86d80e08f9Picture f9993875 98b7 4ee0 87f1 a6d3c370afaePicture 40d191ca 331e 4a84 9599 50f8dcbe2efb

Nos intentions et nos buts

Le film invite le spectateur à devenir un témoin privilégié du quotidien de Bashiru. Un réfugié livré à lui-même au cœur d’une Europe dépassée et impuissante face aux flux migratoires toujours plus importants. Basé sur une enquête ethnographique, le documentaire propose une immersion dans la vie quotidienne de ce père de famille en quête d’une vie meilleure. La confiance s’installe entre les réalisateurs et Bashiru. Cette proximité permet de créer une intimité spontanée et d’adopter le point de vue du protagoniste. Que ressent-il dans les différentes étapes de son insertion dans une société hostile? Quelles sont ses pensées, ses peurs, ses espoirs? Le film ne juge pas, il laisse le soin au personnage central de s’exprimer et au spectateur de se faire sa propre opinion.

Content

Pourquoi soutenir le film?

Débuté en 2011, le projet est actuellement en post-production. Votre soutien permettra de financer une partie de cette dernière phase de production avant la sortie du film prévue fin 2017 dans les festivals et quelques salles de cinéma. Grâce à votre aide précieuse, nous serons en mesure de louer l’équipement professionnel nécessaire (studio de montage, mixage, travail de traduction et sous-titrage). Votre aide précieuse permettra également de financer les coûts de distribution du film en Suisse et à l’étranger.

Objectifs financiers:

Avec 15’000 euros: finalisation de la post-production et sortie du film fin 2017.

Avec 20’000 euros: réalisation d’une version en italien.

Avec 25’000 euros: le film passe par un studio de mixage professionnel.

Avec 30’000 euros: distribution et déplacement dans les festivals (Suisse, Frances, Italie, Sénégal), possibilité d’inviter Bashiru Mumuni sur place. Organisation de conférences lors des projections, dans les écoles, les associations, etc… Distribution à l’étranger (France, Italie, Ghana).

Picture 9c49b7d7 b208 4898 9ddc a1002059619bPicture ee85399e cb54 4fad 9170 9ff8e73dd73dPicture c2162ee3 86a6 49d7 ae1e 91cfe2b94472