Voilà de quoi il s’agit

Le 10 avril 1912, le Titanic se met en route pour son voyage inaugural. Quatre jours plus tard, il heurte un iceberg et fait naufrage. La brochure grand format de 80 pages intitulée « Le Titanic », de Günter Bäbler, a paru en allemand aux Editions OSL à l’occasion du centenaire de ce naufrage.

Il existe des centaines d’ouvrages consacrés au Titanic. Mais aucun ne parle du plus grand paquebot de son époque et de son naufrage avec autant de précisions et autant d’images spectaculaires que la brochure « Le Titanic » de Günter Bäbler.

L’auteur, Günter Bäbler, passe pour l’un des plus grands connaisseurs du Titanic dans le monde entier. Dans son nouvel ouvrage très détaillé et illustré de nombreuses photographies historiques, il décrit la construction, l’équipage, les passagers et la première traversée vers New York, la collision avec l’iceberg, le naufrage ainsi que la découverte et le renflouement de l’épave. Il y parle de passagers suisses et de leur destin, mais aussi des livres et des films sur le sujet. Enfin, il évoque aussi les mythes qui sont nés au fil du temps en rapport avec le Titanic.

Grâce à votre soutien, nous pourrons éditer cette captivante publication en français, afin de pouvoir la proposer à toutes les écoles de Suisse romande et à tous les fans francophones du Titanic.

Lʼauteur

Günter Bäbler est mondialement reconnu comme l’un des meilleurs connaisseurs de l’histoire du Titanic. Il a écrit plusieurs livres sur le légendaire paquebot et publié de nombreux articles dans des médias du monde entier. Il a été consulté en tant qu’expert pour des expositions internationales, des réalisations de films (par exemple pour le fameux « Titanic » de James Cameron), des documentaires, etc. Enfin, il a pris part à une expédition sur l’épave du bateau. Günter Bäbler est le président de la fondation suisse du Titanic et dispose de l’une des documentations sur le navire de luxe parmi les plus étendues au monde. Certains de ses documents ont été publiés pour la première fois dans notre revue.

Pourquoi avons-nous besoin de vous ?

Les coûts de production du livre sont élevés et les publications de l’OSL sont vendues approximativement au prix coûtant. Par conséquent, les recettes sont minces. Grâce au succès de la version allemande, une grande partie des coûts de production de la version française est couverte. La traduction par Charlotte Gloor est d’ores et déjà financée et réalisée. Nous touchons presque au but. Il nous manque seulement les moyens de payer l’impression des 2000 revues. Une partie pourra être prise en charge grâce aux recettes, mais pour le reste, nous avons besoin de votre soutien.

Si, grâce à votre aide, nous parvenons à un montant plus élevé que ce dont nous avons besoin pour l’impression, nous investirons pour un nouveau tirage de 1000 exemplaires.