Quel est le goût de chez soi? 

Les personnes qui doivent quitter leur terre natale sont généralement contraintes à abandonner toutes leurs possessions matérielles. Mais elles viennent ici chargées d’un riche bagage culturel – leurs traditions culinaires par exemple. Dans ce livre de cuisine particulier (à paraître en octobre en allemand au Rotpunktverlag), des réfugiés vivant en Suisse vous invitent à passer à table et partagent leur recettes des pays suivants: Afghanistan, Erythrée, Guinée, Honduras, Iraq, Iran, Yémen, Liban, Mongolie, Pérou, Sénégal, Sri Lanka, Ossétie du sud, Syrie, Tibet et Ukraine.

La solidarité passe par l’estomac!

Ce n’est pas que la cuisine qui est au cœur de ce livre, mais la rencontre de l’autre, l’hospitalité, la réciprocité. L’idée du livre a été lancée par l’association Solinetz Zürich (réseau de solidarité). Cette association s’engage pour la dignité et les droits des réfugiés, sans-papiers et requérants d’asile. Elle organise et propose des cours d’allemand, des repas de midi, un soutien pour les démarches administratives, des visites aux personnes détenues en vue d’être expulsées etc. Un des objectifs est de sensibiliser la population à la situation des réfugiés, par des projets qui ne sont pas conçus uniquement pour, mais avec et par des réfugiés.

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien?

Le montant levé par crowdfunding sert essentiellement à financer les coûts de production, à savoir le traitement des images et l’impression. Soutenez-nous et aidez-nous à réaliser le livre ! Donnons ensemble un signal en faveur du vivre ensemble, de la solidarité et d’une société ouverte sur le monde !

  • 16 portraits de personnes et leurs histoires
  • plus d’une cinquantaine de recettes
  • indications pour trouver des ingrédients particuliers
  • env. 250 pages, belle reliure de qualité
  • env. 200 photos couleur

Qui participe à ce projet?

L’auteure Séverine Vitali a la double nationalité franco-suisse. Elle a vécu à plus d’une douzaine d’endroits, étudié les langues mortes et travaille actuellement comme interprète de conférence. Elle s’engage dans l’association Solinetz Zürich depuis 2009. Elle se passionne pour la cuisine (à faire et à manger) et pense que la migration est le sujet le plus important de notre époque.  Elle vit à Zurich avec sa famille. 

La photographe Ursula Markus est née en Colombie et a grandi à Trinidad (La Trinité), en Iran et en Suisse. Parmi ses expositions et ses publications, on trouve des ouvrages sur Israël après la guerre des six jours, Harlem, les enfants des rues de Bucarest ainsi que sur le quartier de la Langstrasse à Zurich. Elle s’engage au Solinetz Zürich comme enseignante-volontaire d’allemand. (voici son portrait dans le Tages-Anzeiger du 3 juin 2015). 

La maison d’édition Rotpunktverlag est située dans le quartier Kreis 4 et met, depuis quatre décennies, tout son cœur à produire des livres engagés et beaux – comme celui-ci ! Voici, pour vous mettre en appétit, le chapitre « Afghanistan ». 

MERCI! Shukran! Gracias! Thug je che! Bayarlalaa! Spasibi! Nandri!