Vie ou poison – Campagne sur l’initiative « pour une Suisses libre de pesticides de synthèse »

Aidez-nous ! Nous avons besoin de votre soutien financier (initiative sur les pesticides le 13 juin) pour que les lobbies et l’économie ne dominent pas le debat public. L’initiative sur les pesticides vise l’abandon des seuls pesticides de synthèse, dans l’entretien des espaces verts, le jardinage familial et la branche agricole et maraîchère, y compris pour les produits importés, et ce, afin de protéger l’agriculture suisse. Elle prévoit un délai de transition de 10 ans.

Content

De quoi s’agit-il ? Particularités ? Pourquoi elle doit passer ?

Le droit d’initiative est un des fondements de notre démocratie. Malheureusement, il arrive trop souvent que les grands lobbys et faiseurs d’opinion défendent leurs intérêts à coups de millions investis dans des campagnes d’information choc. Pour notre initiative, cela se passe autrement : un comité de citoyens s’est constitué pour tenir tête aux milieux économiques et aux lobbys traditionnels. Cette fois-ci, avec ton soutien, simples citoyens pourront jouer à armes égales dans la cour des grands. Même si tu n’as pas encore une opinion arrêtée sur ces questions, nous parions que tu es sensible aux valeurs démocratiques.

Rappelle-toi comment tout a commencé :

En 2018, à la suite d’un énorme effort soutenu par des centaines de bénévoles, le comité citoyen, indépendant politiquement, déposé à Berne l’Initiative pour une Suisse sans pesticides de synthèse, munie de plus de 120’000 signatures.

Le 13 juin prochain, elle sera enfin soumise au verdict populaire. En votant OUI, nous protégeons à la fois notre santé, notre milieu vital et nos ressources en eau. Nos enfants et nos petits-enfants nous diront merci. Par la même occasion, nous donnons un coup de pouce aux agriculteurs appliquant des méthodes de culture écologiques, qui produisent des aliments sains, abordables pour l’ensemble de la population.

C’est précisément cette issue que redoutent les représentants de l’économie, Economiesuisse en tête, appuyés par les géants de l’agrochimie comme Bayer&Syngenta. Ils ont déjà lancé leur campagne à coup de millions de francs.

La bataille est inégale ; c’est le moment de se mobiliser ! Si nous rassemblons toutes nos forces, nous pouvons réussir à « lâcher » ces poisons qui polluent notre environnement, nos eaux et jusqu’à notre assiette. Cela se fera dans un délai de 10 ans.

Picture 9f562d09 ca62 460d 8b5d b208b8af757cPicture 67916110 1180 4e2c ba39 78d4ed540adfPicture e103eaaf 232f 4880 a413 555b286f5bddPicture 5c68fbf4 bef2 4d70 9b14 376e64b88a6bPicture 4829b43d 9d65 4915 a317 1fc6372219d4

Ce sera grâce à vous !

Notre campagne doit être vue et entendue dans toute la Suisse, par l’apicultrice du Haut-Valais, le maraîcher de la Broye, la sage-femme de la Vallée de Joux ou le pêcheur du lac de Neuchâtel. Pour atteindre tout ce monde, nous investirons plus de 100’000 francs, qui serviront à :

1) Créer du matériel d’information et des films : Il faut répondre aux arguments des opposants en interviewant des représentants du comité d’initiative. Ils seront filmés de manière professionnelle. Nous produirons aussi des flyers et des affiches présentant les principaux axes de l’initiative. Afin de permettre aux agriculteurs de manifester leur soutien, nous créerons des calicots, banderoles et affiches de grand format. Tout ce matériel d’information sera conçu par des graphistes de chaque région et produit selon des procédés durables et équitables.

2) Fabriquer des drapeaux : Afin d’afficher tes opinions à ton balcon ou à ta fenêtre, tu pourras disposer de drapeaux aux couleurs de l’initiative.