Rousseau aurait dit : «On est ce qu’on mange».

Alors que Sophie se nourrit essentiellement de pâtes (locales) et Daniel de pommes de terre (bio), Franziska, elle, se nourrit de légumes du terroir.

Comme vous pouvez le constater sur la photo du diaporama, Rousseau n’avait pas tout à fait tort.