A la source de la musique de Dengê Dînan (la voix des fous), il y a une tradition qui remonte à la nuit des temps, des chansons, en turc, en kurde, en grec, en yogoslave, perse... qui évoquent les thêmes universels de l’amour, des luttes pour la liberté, l’exil...
Ces éléments sont le fil conducteur d’une musique métissée qui s’inscrit parfaitement dans son temps.