J’aurai pu être assistante de direction en tailleur-chignon ou danseuse dans des productions bollywood, mais étant plus fan de Muriel Robin que de Ravi Shankar et n’ayant pas le sérieux nécessaire pour passer une journée sans faire de blagues, c’est du côté de la scène humoristique que je me suis penchée.
Après le théâtre et l’impro, je me lance à présent dans le défi du «one-woman show» !