Benjamine du créateur de Drago, j’approche des 70 ans. Je suis maintenant à la retraite après avoir travaillé toute ma vie sur les marché. Dans mes souvenir de petite fille, je me rappelle l’odeur de la soudure qui montait à l’étage ainsi que son visage tout noir quand il remontait de son atelier. Aujourd’hui, je souhaiterais tant voir le dragon de mon père enfin terminé et ce grâce à votre aide.