J’ai terminé ma thèse en anthropologie en juin 2016 à l’Université de Lausanne. Auparavant, j’ai étudié l’ethnologie, la géographie et la sociologie à l’Université de Neuchâtel (licence), puis un master en anthropologie à l’EHESS à Paris.
Ma recherche de thèse s’est focalisée sur l’expérience festive des autochtones de la région d’Otavalo dans les Andes équatoriennes (fêtes privées et publiques).