Accompagné d’un carnet de croquis depuis mon plus jeune âge, c’est armé, non pas de mon Fass mais de mon porte-mine, que je suis allé accomplir mon service long à l’armée suisse. Tout d’abord à Drognens puis à Bière, comme chauffeur poids lourd, c’est avec une idée bien concrète derrière la tête que j’ai noté et croqué les anecdotes quotidiennes de cette aventure obligatoire.