Le verre est le matériau idéal pour figer dans le temps des instants de fragilité ou de beauté. J’essaye de les capturer et de trouver le lien émotionnel entre le processus créatif, la pièce finie et le spectateur.

Le verre de Murano, que je travaille exclusivement, nécessite de travailler vite, ce qui facilite l’accès à un travail instinctif où la technique est oubliée au profit de l’émotion.